Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Danielle PERSICO
  • Le blog de Danielle PERSICO
  • : Informer les habitantEs sur la vie politique et la vie municipale et échanger sur les engagements qui me tiennent à coeur
  • Contact

Recherche

4 décembre 2014 4 04 /12 /décembre /2014 11:23

Hier un article du monde titrait :

Pollution le cerveau en danger. Quelques extraits : "Au cours des vingt dernières années les données américaines suggèrent une augmentation quasi-exponentielle des troubles cognitifs, l'intelligence des prochaines générations est en péril...
Les facultés cognitives pourraient être une sorte de marqueur des expositions in utero et pendant la petite enfance à des agents chimiques.L'augmentation de la fréquence de l'autisme que l'on mesure ces dernières années est telle qu'elle ne peut pas être attribuée à la génétique seule et ne peut être expliquée sans faire intervenir des facteurs environnementaux..."

Je suis allée le mois dernier au colloque organisé Le Pofesseur Belpomme cancérologue chercheur en santé environnementale, pour les 10 ans de l'Appel de Paris ( effets sur notre santé des toxiques environnementaux), un médecin pédiatre italien le Dr Ernesto BURGIO président du comité scientifique de l'ISDE (International Society of Doctors for Environment), consultant pédiatre pour des projets nationaux européens et internationaux spécialisé en épigénétique a fait une intervention remarquable sur l'extrême vulnérabilité du fœtus aux toxiques environnementaux et ses conséquences sur la santé. Je pense réellement qu'il faut que les parents et les pofessionnels de santé soient informés.

On connaît l'alcool et le tabac comme toxiques fœtaux, moins les pesticides et autres composés toxiques (Composés organiques volatiles). L' augmentation importante des problèmes de comportement chez les enfants pourrait être prise en considération et que le principe de précaution soit appliqué.

Si les parents étaient informés des risques d'exposition pendant la grossesse ils adapteraient leurs habitudes ( manger bio, ne pas fumer, ne pas boire d'alcool..) quand il s'agit de la santé physique et aussi psychologique de leurs enfants, les parents sont d'accord. Or peu de professionnels s'engagent sur cette voie de s'informer et d'informer et c'est dommage

Partager cet article

Repost 0
Danielle PERSICO
commenter cet article

commentaires

Pages