Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Danielle PERSICO
  • Le blog de Danielle PERSICO
  • : Informer les habitantEs sur la vie politique et la vie municipale et échanger sur les engagements qui me tiennent à coeur
  • Contact

Recherche

26 juin 2015 5 26 /06 /juin /2015 22:28

Ce jour est un vendredi noir pour les attentats, une pensée pour les morts les blessés et leurs familles.

C'est aujourd'hui le 26 Juin 2015, le dernier jour pour la contribution à l' enquête publique de l'aménagement du rond-point des Couleures . Voici ce que je viens d'envoyer au commissaire enquêteur.

Madame, Monsieur,

Je vous prie de bien vouloir prendre en compte ma contribution à la concertation publique sur carrefour des Couleures.

Je suis adepte du vélo de longue date.

Lorsque la zone des Couleures a été aménagée, puis la gare TGV, puis Rovaltain, chaque fois les cyclistes se sont sentis exclus.

Je persiste à aller à Rovaltain ou à la gare TGV à vélos mais c'est à mes risques et périls vraiment et on ne peut même pas garer son vélo sur place !

Je regrette que le projet d'aménagement du carrefour des Couleures soit encore du même modèle, excluant les vélos

Le carrefour des Couleures est le siège de nombreux ralentissements de circulation automobile à certaines heures de pointe seulement et il y a de nombreux moments où il est tout à fait facile d'y circuler pour les voitures.. Ce point noir est connu de longue date, depuis sa conception même ! Pour que quelques automobilistes gagnent quelques minutes, ce projet va nuire à l'environnement de façon pérenne, et ne pas satisfaire les modes de déplacement les moins polluants.

Nous regrettons qu'encore une fois la part belle soit donnée à la voiture individuelle systématique eu détriment des transports en commun et des modes doux de déplacements.

Dans les années 90 une carte guide de la Drôme à vélo a été éditée avec des itinéraires cyclables entre Valence et Romans qui ne sont plus à l'ordre du jour dans ce projet, pourquoi, où en est la réflexion ?

Une conférence sur le climat a lieu en France dans 5 mois, les déplacements motorisés ont une large part dans les émissions de Gaz à effet de serre. Les discours sur les dérèglements climatiques doivent être cohérents, ce qui n'est pas le cas dans ce projet où le vélo, moyen de déplacement non polluant, bon pour la santé n'est pas pris en compte. L’absence d’un réel site propre pour favoriser les transports en commun est aussi à déplorer.

De nombreux usagers n'utiliseraient pas leur voiture pour se rendre à la gare TGV ou à Rovaltain, si des itinéraires vélos sécurisés existaient entre Valence-Rovaltain-Romans.

Le plan de Déplacement Urbain de l'agglomération confirme la prédominance des véhicules motorisés et le peu de place pour les piétons et les cyclistes.

La dernière enquête ménage sur les déplacements dans le territoire du SCOT(Schéma de COhérence Territorial) qui vient de se terminer montre que 80% des déplacements sont fait en voiture particulière et seulement 2% à vélo, essentiellement dans les centres villes, alors que plus de 50% de ces déplacements font moins de 5km.

L'utilisation du vélo est très faible alors que celle des véloroutes et voies vertes est en augmentation, montrant qu’avec des itinéraires sécurisés la population est tout à fait disposée à se mettre au vélo.

La conception d'une agglomération comme celle de Valence Agglo sud -Rhône-Alpes, dans le contexte de diminuer les gaz à effet de serre doit se faire avec la volonté de diminuer les déplacements en voitures particulières.

Ce projet a un coût de 28M€, il serait possible de réaliser de nombreux aménagements efficaces pour le développement des déplacements non polluants avec cette somme.

Il faut qu'un axe cyclable à double-sens soit réalisé dans les règles de l'art et clairement identifié entre le rond-point, sur l'avenue de Romans et connectant l'axe central de la place Pierre Lubac, et la D432 côté de St Marcel, en passant par le chemin du Chantre.
A cette occasion nous demandons que la proposition faite par RoulonsEnVilleàVélo dès 1996 de réaliser deux passages cyclables dans la culée du pont du chemin du Chantre soit ré-examinée.

La connexion avec les infrastructures existantes devra être travaillée afin de permettre une bonne insertion des cyclistes à chacun des carrefours et un jalonnement clair invitera les cyclistes à utiliser cet axe alternatif dans les deux sens.
Le cheminement vélo devra être matérialisé de manière continue, avec aplats verts et logos en croisements, ainsi que bandes marquées au sol et logos hors croisements.

Les transports en commun entre Valence-Rovaltain-Romans doivent eux aussi avoir une circulation très favorisée.

Ces voies réservées aux déplacements les moins polluants seront la seule manière d'influer sur les déplacements quotidiens domicile-travail et de participer à la diminution de la production des gaz à effet de serre, comme prévu dans le Plan Climat Energie Territorial (PCET) de l'agglomération.

Ce projet présenté en l'état ne sera qu'un appel d’air pour augmenter encore la circulation automobile !

Un autre aspect délétère de ce projet est la proximité d'une ressource en eau de Valence, le captage des Couleures qui est classé captage prioritaire par l'agence de l'eau. Ce rond-point est tout à fait proximal de ce captage et j'aimerais avoir des garanties sur les conséquences éventuelles de cet ouvrage sur le captage.

Avec toutes les réserves énoncées, veuillez considérer, Madame, Monsieur que je ne suis pas d'accord avec ce projet. Tout cet argent et cette dégradation de l'environnement pour gagner quelques minutes le vendredi soir et le samedi pour aller faire ses courses est révélateur de l'état d'incohérence de notre société. Cette société de consommation et de gaspillage des ressources eau, air, terre contre laquelle je et nous essayons de résister.

Partager cet article

Repost 0
Danielle PERSICO
commenter cet article

commentaires

Pages