Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Danielle PERSICO
  • Le blog de Danielle PERSICO
  • : Informer les habitantEs sur la vie politique et la vie municipale et échanger sur les engagements qui me tiennent à coeur
  • Contact

Recherche

28 juin 2015 7 28 /06 /juin /2015 23:03

Que sont les pesticides ?

Définition : ce sont des biocides, cela signifie qu'ils tuent les systèmes vivants, le terme de produits phytosanitaire (soin des plantes!!) est inadapté, c'est pourtant ce terme qui est utilisé dans le texte du plan écophyto 2. Les biocides comprennent les fongicides ( destruction des champignons), insecticides (des insectes), herbicides (destruction des herbes concurrentes).

Aucune remarque sur la toxicité des pesticides sur le plan de la santé humaine, de la pollution de l'air, de l'eau, du sol, n'est évoquée dans ce dossier. C'est pourtant un scandale !!

 

Effets sur la santé humaine :

Des centaines d'études publiées dans des revues scientifiques internationales reconnues montrent que les pesticides même à dose infinitésimale sont de graves poisons qui provoquent des malformations foetales, anomalies des organes génitaux chez les enfants, des pubertés précoces chez les petites filles exposées, infertilités ...et aussi sur les cellules cérébrales en particulier des jeunes enfants .

Deux études récentes (2015) françaises viennent confirmer ce que l'on savait déjà, que les pesticides sont toxiques pour les foetus et les jeunes enfants .

L'étude de l'équipe du Professeur Charles SULTAN à Montpellier (qui l'avait déjà démontré en 2004!!) confirme les malformations génitales de garçons exposés dans le ventre de leur mère aux toxiques environnementaux dont les pesticides

L'étude de l'équipe du Professeur Jean-François VIEL du CHU de Rennes montre que les enfants exposés aux pesticides ont des scores significativement plus faibles sur les échelles d’intelligence de Wechsler WISC-ICV (compréhension verbale) et WISC-IMT (indice de mémoire de travail), même après ajustement des facteurs confondants.

Par ailleurs, les pesticides provoquent des cancers, les hémopathies malignes (cancers du sang) provoquées par les pesticides viennent d'être reconnues officiellement comme maladies professionnelles, les agriculteurs étant les premiers touchés.

Evolution des pesticides :

L'histoire des pesticides en France est un scandale de santé publique, au début de leur utilisation leurs effets étaient mal connus donc les changements étaient difficiles. Depuis plusieurs années les effets sont connus mais la contamination gébnéralisée se poursuit dans l'indifférence ou la complicité des fabricants, de certains lobbies agricoles, des responsables politiques et de nos ministres de l'agriculture successifs.

Nous pouvons nous demander s'il n'y a pas connivence entre les fabricants de pesticides et les fabricants de médicaments anti-cancéreux ??

Ce plan écophyto 2 est bien décevant, il ne va pas empêcher la contamination lente et inéluctable de l'eau, de l'air, des sols, et la contamination inexorable des humains et surtout une action delétère sur le cerveau des enfants. En tant que pédiatre nous nous devons dénoncer ces effets toxiques sur le cerveau des jeunes enfants. Le changement est possible : il s'agit de ne pas exposer les femmes enceintes et leur fœtus, les jeunes enfants à ces poisons pour sauvegarder la bonne santé des enfants. Leur conseiller une alimentation de qualité sans pesticides donc des aliments issus de l'agriculture biologique, locale de préférence. Comme nous médecins, nous conseillons aux futures mères de ne pas fumer, ni boire d'alcool, l'alimentation bio lorsqu'elle est comprise est admise par la future mère.

La France est bien placée parmi les producteurs de pesticides, elle est le troisième consommateur mondial de pesticides et le premier européen !

 

Le plan écophyto 2 :

De nombreuses associations environnementales ont participé au Grenelle de l'environnement qui prônait une diminution de 50 % de pesticides en 2018

Le premier plan écophyto lancé en 2008 par les pouvoirs publics après le grenelle de l'environnement a été évalué, par une commission, la commission du député Portier, rendue en décembre 2014 qui a fait des propositions

Ce plan visait la division par deux des pesticides aussi bien dans les villes que pour les usages agricoles d'ici 2018. Ce plan a été un échec, la consommation de pesticides ayant augmenté de 9,2 % entre 2012 et 2013.

La commission d'étude du député Portier a été rendue et des proposotions ont été présentées dans la deuxième version du plan écophyto soumis à l'enquête publique qui nous concerne. Ce nouveau plan promet la réduction de 50 % des pesticides d'ici 2025.

Le plan écophyto 2018 a été un échec il faudrait réussir ce nouveau plan. Et pourtant l'analyse des propositions , montre que s'il est adopté tel que ce plan ne va pas aider à la réduction de 50 % nécessaire des pesticides pour préserver l'eau, l'air, le sol, la biodiversité, la santé, le sang, le lait maternel...

 

Dans les mesures proposées du nouveau plan, l'accent est mis sur l'amélioration des pratiques agro-écologiques, et l'amélioration du matériel, qui serait plus performant dans la dispersion des pesticides. Cette proposition va induire une très faible baisse des pesticides et maintient les pesticides comme méthode reconnue de traitement.

Pour arriver au maintien de la réduction de 50 % pour le prochain plan, des décisions contraignantes doivent être prises car il y a urgence. Les techniques agricoles qui écartent les pesticides ne sont pas assez mises en avant . Ces techniques alternatives ont pourtant fait leurs preuves dans l'agriculture biologique. Elles devraient être imposées avec des moyens pour un accompagnement à la conversion en bio.

L'usage des pesticides est majeur dans les grandes cultures 70 % et la viticulture 20 %, une réduction de 50 % sur ces deux entités, devraient être au centre des propositions. Or ce n'est pas le cas. Il existe encore dans certaines régions viticoles des dérogations pour l'épandage de pesticides par hélicoptère. Nous n'avons pas lu que cette technique serait interdite sans possibilité de dérogation.

 

Au total je ne suis pas favorable à l'adoption de ce plan écophyto, qui n'aidera pas à diminuer les pollutions de l'environnement et les effets sur la santé des Humains en particulier les enfants et les agriculteurs. Je demande à ce que le développement d'une agriculture sans pesticides soit soutenue avec des moyens conséquents. Cette conversion vers l'agriculture biologique si elle a un coût immédiat, permettra des économies à long terme, sur la santé, et évitera les coûteuses dépollutions de l'eau, et le maintien de la biodiversité.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Pages