Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Danielle PERSICO
  • Le blog de Danielle PERSICO
  • : Informer les habitantEs sur la vie politique et la vie municipale et échanger sur les engagements qui me tiennent à coeur
  • Contact

Recherche

31 octobre 2015 6 31 /10 /octobre /2015 16:18

Quand j'étais Conseillère municipale minoritaire à partir de 2001, P.Labaune était maire de Valence et N.Daragon adjoint. Les relations entre les deux hommes n'ont pas été toujours tranquilles (lutte pour être candidat à la mairie de Valence!) mais quand il s'agit de s'unir pour réduire à néant l'aide apportée aux familles d'immigrés là ils savent être "copains comme cochons" selon l'expression usuelle !

D'un côté le Président du Conseil départemental qui refuse d'aider les interprètes dans les centres sociaux : une mère nouvelle arrivante avec son bébé ,ne pourra pas être entendue par les professionnels de santé !. De l'autre côté le Maire de la Préfecture de la Drôme, qui ne donne plus d'aide pour les associations qui interviennent dans l'aide aux familles de migrants, et veut expulser l'ASTI (Association de Solidarité avec Tous les Immigrés) de leur local qu'ils occupent depuis 30 ans. Ce local leur permet de proposer des actiivtés culturelles et éducatves variées aux adultes et aux enfants : accompagnement scolaire, apprentissage de la langue française, ateliers d'expression et ateliers artistiques, collectif d’habitants pour améliorer la qualité de vie et le vivre ensemble dans le quartier.

L'un Labaune supprime les aides pour les interprètes, l'autre Daragon supprime les aides pour l'apprentissage du Français ! Les deux personnages sont cohérents dans leur repli identitaire chacun dans leur tour d'ivoire. Comment l'intégration des familles de migrants pourra-t-elle être réussie dans ces conditions ? Les deux « copains comme cochons » n'ont pas encore perçu que les migrants fuient des situations politiques tragiques et bientôt ce seront les réfugiés climatiques qui seront très nombreux. Ces personnes souhaitent participer à la vie publique du pays d'accueil, de la ville d'accueil, pour réussir leur intégration des moyens sont indispensables. Supprimer ces moyens c'est cheminer vers plus de repli communautaire et de difficultés socio-économiques chez ces personnes !

http://www.petitions24.net/contre_la_fermeture_des_locaux_de_lasti_a_fontbarlettes

Partager cet article

Repost 0
Danielle PERSICO
commenter cet article

commentaires

Pages