Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Danielle PERSICO
  • Le blog de Danielle PERSICO
  • : Informer les habitantEs sur la vie politique et la vie municipale et échanger sur les engagements qui me tiennent à coeur
  • Contact

Recherche

24 février 2009 2 24 /02 /février /2009 23:44

Henri PEZERAT toxicologue réputé vient de mourir à l’âge de 80 ans. Il a été un des pionniers de la prévention des risques liés aux produits toxiques amiante, plomb, pesticides, éthers de glycol, radio activité…Grâce à lui la santé environnementale a fait de gros progrès. Nous lui devons beaucoup.

Coïncidence ou provocation c’est au  moment de la disparition d’un chercheur sur les cancers liés à l’environnement que des déclarations tonitruantes   viennent  annoncer le rôle important des toxiques comme l’alcool, le tabac sur l’apparition des cancers. Si la toxicité liée au  tabac, à l’alcool est  connue depuis longtemps et doivent être prévenues nous en convenons, ne soyons pas dupes. Ces informations qui  culpabilisent  les consommateurs, sont une façon de détourner l’attention sur les énormes risques liés aux toxiques qui empoisonnent l’air, l’eau, le sol et  notre santé.

Boire un verre et fumer pour un adulte responsable  est un acte lié à des choix personnels. S’ils  sont effectués dans le respect des autres (fumer à l’extérieur loin des enfants,  s’arrêter de fumer et de boire pendant la grossesse  pour protéger la santé du fœtus…) ils ne nuisent pas à la santé d’autres personnes et si la consommation est modérée et bien gérée le consommateur responsable  peut trouver un équilibre.

Cette culpabilisation  sur le verre de vin ou la cigarette , est une manœuvre pour nous  faire des lavages de cerveau  pour qu’on ne pense  surtout pas à regarder ce qu’on achète  comme produit ménagers  ou pour  notre  alimentation et qu’on oublie les 14 milliards d’euros de bénéfices de Total aux activités pétrochimiques catastrophiques pour l’environnement et la santé  et responsable à lui seul de 58,4 millions de tonnes de CO2, qu’on oublie les conséquences sur la santé des déchets nucléaires laissés en remblais aux bords des routes …

Alors  un petit verre de vin bio bien sûr ??

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Pages