Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Danielle PERSICO
  • Le blog de Danielle PERSICO
  • : Informer les habitantEs sur la vie politique et la vie municipale et échanger sur les engagements qui me tiennent à coeur
  • Contact

Recherche

22 mars 2009 7 22 /03 /mars /2009 09:19
 Un amendement autorisant la publicité pour l’alcool sur internet vient d'être adopté en première lecture par les députés Français. Or la toile est un des moyens de  communication le  plus utilisé par les jeunes. Jusque là, la Loi Evin limitait la publicité sur le tabac et l'alcool.
Notre gouvernement fait preuve encore ici d'une attitude contradictoire.
D'un côté la loi Hôpital Santé Publique et Territoire, dans laquelle R. Bachelot annonce que l'alcool ne sera plus vendu aux mineurs, et de l'autre cette autorisation de publicité sur Internet  !
Les méfaits  de l'alcool consommé en excès doivent être mieux expliqués. Le  mieux connu est l'atteinte du foie : la cirrhose aloolique. Le foie  est parfois tellement altéré que cela nécessite une greffe (l'indication de greffe de foie chez des patients âgés cirrhotiques alcooliques ayant des dégradations d'autres organes que le foie pose des problèmes éthiques ; ceci devrait être abordé lors de la révision de la loi sur la bioéthique puisqu'une partie de la réflexion concernera les greffes d'organes).
D'autres méfaits de l'alcool sont  également connus : les effets neuro-psychiatriques, les conséquences secondaires comme les accidents de circulation, les violences en particulier conjugales. Un effet toxique mal connu  qui m'inquiète tout particulièrement en tant que pédiatre est l'alcoolisme foetal.
Une ivresse aigue en période d'embryogénèse (juste après la conception au moment du retard de règles) peut provoquer des effets toxiques sur l'embryon et entraîner un retard psycho-moteur grave chez l'enfant.
L'alcool, comme le tabac, et comme le cannabis (qui devrait être dépénalisé puisque l'alcool et le tabac le sont) sont des produits à utiliser avec modération. Il s'agit surtout de ne pas en faire de publicité, si ce n'est celle de leurs conséquences néfastes, en particulier pendant la grossesse sur l'embryon et le foetus (et ce pour les trois produits).

Partager cet article

Repost 0
Danielle PERSICO - dans GOUVERNEMENT
commenter cet article

commentaires

Pages