Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Danielle PERSICO
  • Le blog de Danielle PERSICO
  • : Informer les habitantEs sur la vie politique et la vie municipale et échanger sur les engagements qui me tiennent à coeur
  • Contact

Recherche

27 juin 2009 6 27 /06 /juin /2009 00:34


  Après l’écoute du discours de Versailles, il est légitime de se demander s’il était nécessaire de bousculer la Constitution et de dépenser près d’un million d’euros pour assister à une compilation d’annonce déjà vue.
Sur la forme, l’allocution de Nicolas Sarkozy avait tout d’un discours de campagne électorale.
Sur le fond, il y avait peu d’annonces précises et nouvelles. Il ne suffit pas de proclamer le changement pour qu’il ait lieu. Quand Nicolas Sarkozy évoque la crise écologique, on peut se demander pourquoi, près deux ans après le Grenelle, la loi Grenelle I n’est toujours pas définitivement votée par le Parlement.
Quand il évoque la situation dans les prisons françaises, dont « l’état serait une honte pour notre République », on s’interroge sur les raisons du blocus autour de la -très timide- loi pénitentiaire.
Quand il dénonce les inégalités dans nos banlieues, on souhaiterait savoir ce qu’est devenu le grand plan « Espoirs Banlieues » lancé il y a 18 mois.
Sur la « taxe carbone », Les Verts restent bien sûr ouverts à une discussion sur la contribution énergie-climat ou sur la réforme, indispensable vers une fiscalité écologique. Mais il ne faudrait pas que cette contribution se transforme en charge supplémentaire pour les foyers les moins aisés. Il ne faudrait pas non plus qu’elle se substitue entièrement à la taxe professionnelle, les communes se battant alors pour attirer les industries les plus polluantes chez elles.
Il est surprenant que la situation des intérimaires et de l’ensemble des salariés précaires n’ait pas été évoquée, alors qu’ils sont les premiers concernés par la crise.
Sur le grand emprunt national ou la réforme des retraites, il faudra avoir plus d’éléments pour se prononcer. Nous resterons vigilants sur ces réformes.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Pages