Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Danielle PERSICO
  • Le blog de Danielle PERSICO
  • : Informer les habitantEs sur la vie politique et la vie municipale et échanger sur les engagements qui me tiennent à coeur
  • Contact

Recherche

26 février 2013 2 26 /02 /février /2013 01:18

L'arrêt du  projet du  Plan Local d'Urbanisme PLU était soumis au vote  ce soir .

Nous avons travaillé le PLU avec le souci de préserver  les espaces verts, la Trame verte et bleue, les terres agricoles...Un PLU qui est issu des lois Grenelle.

Malgré de nombreuses discussions serrées argumentées nous n'avons pas pu nous mettre d'accord avec les élus PS sur la préservation des terres agricoles de Maninet en zone Agricole, meilleure protection que le zonage AU (A Urbaniser) proposé par le PLU.

 

Ce terres sont les dernières bonnes terres irriguées de Valence, et notre responabilité est de tout faire pour les préserver et installer de jeunes agriculteurs, pour la production et vente locale.

 

Un accord ne pouvant être trouvé, nous voulions proposer un amendement (modification), refusé au début par le Maire. Dans cet amendement nous demandons que 2/3 des terres Maninet restent agricoles.

Je peux dire qu'après ces quelques jours j'ai fait l'expérience du rapport de force. La pression pour que notre amendement ne soit pas présenté en Conseil municipal a été surprenante de la part du cabinet du Maire prétextant que le PLU serait invalidé. Des avis  de juristes, avocats, bureaux d'étude, puis certains services de l'Etat jusqu'au ministère du logement et des territoires, se contredisaient avec les expériences vécues des copains élu-e-s à Montreuil, Paris, Nantes, Nice, Grenoble.

Rien ne vaut l'expérience vécue par les copains élus, j'ai tenu bon par rapport aux avis des autorités et  notre amendement n'a pas pu être refusé par le Maire qui a dit ne pas voter cet amendement pour raisons juridiques!! Comprenne qui pourra !

Nous n'avons pas eu la majorité, 22 Pour, 25 Contre et n'avons pas voté le PLU.

Nous annexerons notre amendement EELV au registre du commissaire enquêteur, je pense que nous ne serons pas les seuls à EELV, à nous manifester pour la préservation la plus efficace possible des terres agricoles

Partager cet article

Repost 0

commentaires

JFCC 04/03/2013 17:39

Cher Perplexe,

Je cherche à convaincre comme vous cherchez à convaincre. En postant sur ce blog, vous cherchez évidemment à faire valoir vos opinions, à apporter un supplément d'information à étayer vos
arguments. Il n'y a pas là lieu de se navrer. Le débat d'idée, fondé sur l'avancée d'arguments, est le fondement de tout système démocratique. D'ailleurs, je suis tout à fait d'accord avec certains
des éléments que vous avancez, comme la difficulté à "convaincre" (on y revient) des agriculteurs de produire écologique. Je ne cherche donc pas du tout à éradiquer votre pensée déviationniste, ou
celle de Riri, juste à faire valoir des arguments différents de ceux que vous développez, en rappelant, au passage, leur aspect parfois réchauffés (ce n'est pas de ma faute si le discours "la
croissance crée de l'emploi" est ressassé par tous les personnels politiques depuis le début du XXème siècle).

Je me permets par ailleurs de vous conseiller une lecture supplémentaire qui justement, discute de cet enjeu :

http://www.terraeco.net/%EF%BB%BFLa-croissance-n-est-pas-la,48447.html

perplexe 03/03/2013 13:49

Cher JFCC

Votre but déclaré est de convaincre (c’est- à- dire vaincre et dominer) le sujet objectivé, en l’occurence M.Riri : « Vous me semblez un peu loin du compte pour que j'arrive à vous convaincre.
».
Et je n’ai pas fait l’inventaire du florilège gratifiant qui lui est dédié et dont je ne retiens que ces délicieux qualificatifs : « vieux monde et périmé ».

Ma phrase qualifiée par vos soins de mesquine : « EELV aime les pauvres mais aide les riches. » est la transposition de l’humour juif : « Dieu aime les pauvres mais aide les riches ».
Je vous l’accorde, il existe encore des formes de pensée déviationnistes proprement intolérables.

JFCC 02/03/2013 16:50

@ Riri,

Pour vous prouvez qu'il y a quand même des Socialistes qui réflechissent et que les écolos ne sont pas de vilains sectaires :
http://www.liberation.fr/politiques/2013/03/01/c-est-quoi-le-plan-b_885770

JFCC 02/03/2013 16:37

Cher Riri,

Périmé ? Si ce n'est vous, c'est donc vos idées ;-)
Plus sérieusement, je ne vais pas passer trop de temps à vos répondre. Vous me semblez un peu loin du compte pour que j'arrive à vous convaincre. Trois points.

-Sur l'équation : croissance = emploi.
Outre qu'il est triste de lire encore cette équation simpliste tout droit sortie des Trente Glorieuses, je voulais simplement vous signaler que cette idée est battue en brèche par la réalité
économique (le chômage est supérieur à 7% depuis 1980, au cas où vous ne l'auriez pas remarquer, période lors de laquelle le PIB a été multiplié par 3) et de nombreux économistes. La liste est trop
longue pour les citer tous mais vous pourriez au moins aller faire un tour du côté de chez Patrick Viveret, Jo Stiglitz, Alain Lipietz, Jean Gadrey, Jeremy Rifkin...

-Sur la volonté des Verts de clasher avec la majorité avant les élections.
Rouvrez un numéro du Dauphiné des six dernières années au hasard et vous vous rendrez compte à quel point les conflits entre les écologistes et Alain Maurice ont été nombreux : caméras de
surveillance, arrêtés anti-mendiants, re-municipalisation de l'eau, Décathlon... A ce propos, il est amusant de voir que, sur la question des terres agricoles, les socialistes (et vous, même si je
vous soupçonne très fortement d'en être ;-) avez rangé le projet Oxylane dans votre chapeau, pour maintenant défendre la nécessité de loger de pauvres bougres... Humanisme de circonstance ?

-Sur la faiblesse électorale de Danielle Persico.
Quelques chiffres suffiront : avec plus de 7% des voix, elle fait 4 points de mieux qu'Eva Joly, et 3 points de mieux, en moyenne, que les candidats écolos en autonome dans les villes de plus de 50
000 habitants (je choisis cet indicateur pour que la comparaison soit plus pertinente). Au contraire, Alain Maurice, outre qu'il a été incapable de gagner l'élection dans un contexte de vague rose
au niveau national, a fait 5 points de moins que François Hollande, quand les autres candidats socialistes ont fait deux points de mieux, en moyenne. Un différentiel de 7 points. Pour un maire en
exercice lors de son premier mandat, cette contre-performance électorale est dramatique.

Du coup, vos conclusions martiales sont hilarantes. Les écolos ne veulent pas la guerre. Ils refusent simplement de s'aligner derrière les socialistes quand ceux-ci mettent en place des politiques
stupides, mercantiles ou arriérées (entourez la bonne réponse). Or, cela arrive souvent, hélas. C'est bien pour ça que les écologistes se présentent en autonome et cela ne les empêchera pas de
s'allier avec Alain Maurice au second tour, sur la base d'un accord de mandature clair (et qu'il s'agira cette fois de respecter). On verra alors qui reviendra, la main verte sur le coeur, demander
le soutien d'écologistes dont il aura absolument besoin pour sa réélection.

Pacifiquement,

Riri 02/03/2013 08:56

Périmé ? Un peu de respect svp, je ne suis pas un produit de consommation mais une personne. Je sais bien que pour un écologiste l'espèce humaine compte moins que la Nature mais bon…

Je veux bien être "périmé", et issu d'un monde que vous croyez révolu, mais expliquez-moi, sans croissance, comment vous faîtes pour enrayer la hausse du chômage ? Sans croissance, vous allez aussi
m'expliquer comment les gens vont faire pour acheter vos produits bios inabordables pour un consommateur lambda , avec quel argent ? Sans croissance, pas de richesses créées, pas d'emplois, pas de
développement possible, donc pas de nouveaux équipements publics, pas de nouveaux services possibles... bref sans croissance nous sommes obligés d'emprunter, ce qui est pire. Je ne sais pas si je
suis du "vieux monde" mais vous, vous êtes dans l'utopie uniquement. Même si on peut réfléchir à de nouveaux modes d'échange , nous ne pouvons pas échapper à la réalité, cher ami.

Défendre les exploitants agricoles comme s'ils protégeaient l'environnement : c'est faux, ils polluent bien plus que vous ne l'imaginez et notamment les nappes phréatiques. Vous vous moquez du
monde. Vos agriculteurs que vous placez au dessus de tout, ils aspergent leurs champs de produits toxiques et pesticides ou élèvent du bétail en batterie dans des conditions déplorables parfois. Je
suis peut-être du "vieux monde" mais vous, vous vivez sur une autre planète. Un peu de sens des réalités et d'honnêteté ne nuirait pas à la cause que vous défendez.

Je ne suis pas contre les circuits courts, bien au contraire et tout comme vous je suis pour la préservation des terres agricoles. Seulement contrairement à vous, je ne m'arcboute pas sur des
principes et je tiens compte de la réalité : VALENCE EST UNE VILLE au cas où vous ne l'auriez pas remarqué et nous avons besoin de terrains pour y construire des logements et accueillir des
entreprises. Demandez donc à Cécile Duflot (qui ne fait pas tant d'histoires que vous avec les socialistes) de combien de logements nous avons besoin en France... Peut-être qu'elle au moins saura
vous convaincre de la nécessité d'avoir des terrains disponibles en ville (plutôt qu'à la campagne où il faut effectivement protéger les "terres fertiles").
On peut très bien appliquer tous vos beaux principes (avec lesquels je suis d'accord, je le répète) à l'échelon de l'agglo XXL ou du territoire S.C.O.T mais les appliquer au seul échelon communal,
aux limites étriquées de la petite commune de Valence, est un non sens, une absurdité sans nom. Et surtout, la mise en friche des terres (parce que c'est cela qui arrivera avec vous, aucun
exploitant agricole ne voudra s'installer sur les petits lopins de terre à Maninet sur lesquels vous bloquez) cela fera le bonheur de qui ? des spéculateurs de l'immobilier. Bravo. Non franchement
vous ne proposez rien d'intelligent pour Valence et les Valentinois. Rappelez-moi combien de dossiers ou de demandes sont en attente d'un logement social à Valence?

Le problème avec des écologistes utopistes, c'est que vous avez toujours raison envers et contre tous. Vous vous enfermez dans vos dogmes et vos certitudes, vous travestissez la réalité et vous ne
cherchez que des prétextes pour justifier votre sectarisme en menant des campagnes contre vos partenaires socialistes... et ce, nous ne sommes pas nés de la dernière pluie, pour justifier la
candidature verte aux municipales. C'est bon on a compris, ne nous prenez pas plus longtemps pour des idiots, votre opposition au PLU doit servir à vous différencier de vos partenaires, c'est
uniquement dans ce but que vous avez voté contre. Seulement votre obsession va se retourner contre vous électoralement : vous avez, en votant contre le PLU, perdu toute crédibilité.

Le PLU tient compte de toutes vos exigences de préservation des terres mais vous, irascibles utopistes dans votre aveuglement idéologique, vous votez contre. Franchement, c'est à souhaiter que la
prochaine majorité de gauche n'ait pas besoin des verts pour se constituer tant vous vous montrez peu fiables. Des partenaires comme vous on n'en souhaiterait même pas à ses propres
adversaires.

Où sont les problèmes essentiels liés à l'environnement à Valence ? Ceux qui créent de véritables nuisances tant sonores qu' atmosphériques ? C'est l'A7 le véritable problème environnemental à
Valence et non pas l'urbanisation de Maninet, qui est le cadet des soucis des habitants. D'ailleurs l'urbanisation du secteur a déjà commencé. L'A7 en revanche vous vous en contrefoutez, vous n'en
parlez jamais, n'avez aucun projet pour améliorer la situation, non votre seul souci, que dis-je votre obsession, c'est d'installer des exploitants agricoles sur trois petits bout de terre. Vous me
dîtes à côté de la plaque, mais que dire de vous, chers amis écologistes, qui ne vous souciez que de Maninet dont tout le monde mais absolument tout le monde se contrefout à Valence, (hormis
quelques illuminés qui ont dû voir la vierge apparaître dans ce champ). C'est bien la preuve que vous cherchez des noises aux socialistes juste pour répondre à vos besoins de contestation maladifs
et pour justifier la candidature verte. Mais je suis prêt à parier que cela va se retourner contre vous car les électeurs sont lassés de vaines utopies. Ne comprenez-vous pas qu'ils veulent des
solutions concrètes aux problèmes d'emploi et de logement et non pas des délires idéologiques? Ne vous étonnez pas du score de Danielle aux législatives, il vient du fait que vous n'êtes (vous
autres amis écolos de Valence) absolument pas ancrés dans la réalité : vous n'êtes plus crédibles.

Boudiou il m'a fait sortir de mes gonds le JFCC là.
:-(

Allez amicalement quand même.
Mais attention les verts si vous voulez la guerre : vous l'aurez.
;-)

Pages