Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Danielle PERSICO
  • Le blog de Danielle PERSICO
  • : Informer les habitantEs sur la vie politique et la vie municipale et échanger sur les engagements qui me tiennent à coeur
  • Contact

Recherche

7 novembre 2010 7 07 /11 /novembre /2010 23:06


Le rapport Bocquel sur la prévention de la délinquance juvénile a été remis au gouvernement.

Déjà en 2006 une tentative avait été tentée d'un plan de prévention de la délinquance reposant  sur le dépistage des troubles du comportement du jeune enfant. Une mobilisation avait été rapidement organisée grâce au collectif "pas de zéro de conduite pour les enfants de trois ans " amenant le gouvernement à reculer.

Dans le rapport Bocquel les dépistages conduiraient  à des tests, des prises en charge médicales, le renforcement des possibilités de suspension des allocations familiales, la stigmatisation des familles mono-parentales, des immigrés et jeunes issus de l’immigration, des personnes analphabètes.

Cette approche nie le développement singulier de l'être humain et l'évolutivité du comportement des jeunes enfants. Faudra-t-il signaler tous les voleurs de cubes à la crèche, ou les bougeons dans les classes pré-élémentaires ?

L'opposition est inhérente au développement de l'enfant dans ses deux et troisièmes années "il doit  d'abord savoir dire non avant de pouvoir  dire oui", l'intolérance aux frustations, l'impulsivité font aussi partie de périodes du  développement du jeune enfant. Le dépistage de ces troubles de comportement  aux fins d'assurer l'ordre public est une dérive sécuritaire et pas de la prévention.

Il est par contre essentiel de reconnaître l' enfant en souffrance psychique et de lui  permettre ainsi qu'à sa  famille un accompagnement dans les domaines social, économique, éducatif, psychologique, médical, en concertation entre les différents intervenants.

 

Alors que le gouvernement actuel sabre les crédits de l’éducation nationale, des services sociaux, de la justice, de l’éducation spécialisée, des associations travaillant dans les quartiers,  il poursuit la stigmatisation des troubles du comportement des jeunes enfants   avec le risque de dérive  d'utiliser la médecine et la psychiatrie en particulier,2637410874_2690f21914.jpg pour organiser le contrôle social.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

loulou 08/11/2010 12:26


On n'a pas vu de gouvernement plus régressif que celui-là depuis... pfff ! On n'a jamais autant régressé à tous les niveaux : justice sociale, libertés publiques, libertés de la presse, et
maintenant, ils vont venir s'en prendre aux gamins.

Il ne faut surtout pas que cette période de régression sociale, cette parenthèse politique qui n'a ni foi ni loi, ni but autre que d'enrichir les plus riches et d'appauvrir et d'exclure les plus
démunis, se prolonge au delà de 2012. On va avoir du mal à se remettre de tous les méfaits de ce gouvernement.

Merci Danielle pour cet édito.


Pages