Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Danielle PERSICO
  • Le blog de Danielle PERSICO
  • : Informer les habitantEs sur la vie politique et la vie municipale et échanger sur les engagements qui me tiennent à coeur
  • Contact

Recherche

24 novembre 2011 4 24 /11 /novembre /2011 21:28

 

Depuis plus d'une semaine l'air est pollué en Rhône-Alpes et on peut dire qu'il y a peu de réaction à part un ralentissement de vitesse sur les grandes voies  que personne ne respecte.

 

Dans la vallée du Rhône nous sommes en zone d'information d'autres départements Isère, Rhône sont encore en zone d'alerte.

La zone d'information signifie des recommandations sanitaires et on aimerait voir en première page des journaux les recommandations comportementales et sanitaires à mettre en place en période de pollution.

Les médias font leur choux gras des accords et désaccords entre EELV et le PS, ce qui n'est pas vital dans l'immédiat pour le long terme sans doute si la sortie du nucléaire n'est pas mise en place . Néanmoins aujourd'hui je préfèrerais que l'information porte sur les mesures à prendre en cas de pollution.

 

J'écris un petit résumé copier-coller sur atmo Rhône-Alpes site que  je vous engage à consulter http://www.atmo-rhonealpes.org

 

 

Les polluants dont le taux augmente sont :


Dioxyde d'azote (NO2) : A forte concentration le dioxyde d’azote est un gaz toxique et irritant pour les
yeux et les voies respiratoires. Au long cours, il est suspecté d’entraîner une altération respiratoire et une
hyperactivité bronchique chez les asthmatiques et les enfants, et d’augmenter la sensibilité des bronches aux
infections microbiennes.
Dioxyde de soufre (SO2) : Le dioxyde de soufre est un irritant des muqueuses, de la peau et des voies
respiratoires.
Particules de matière : Selon leur taille, les particules pénètrent plus ou moins profondément dans l’arbre pulmonaire. Les plus fines peuvent, en se déposant sur les alvéoles pulmonaires, irriter les voies respiratoires inférieures et
altérer la fonction respiratoire. Au long cours, le risque de bronchites chroniques et décès par maladie
cardiorespiratoire et par cancer pulmonaire augmente.
Ozone (O3) : L’ozone est un gaz agressif qui pénètre facilement dans les voies respiratoires. Il est responsable
d’irritations oculaires, de toux et d’altérations pulmonaires, principalement chez les enfants et les
asthmatiques. Ses effets sont accentués par l’activité physique.

 

 

Recommandations sanitaires


Il est recommandé aux sujets sensibles (personnes âgées, enfants en bas âge, patients souffrant d’une pathologie chronique ou respiratoire, personnes asthmatiques ou allergiques) :
 de respecter scrupuleusement leur traitement médical en cours, ou de l’adapter sur avis de leur médecin
 de consulter leur médecin en cas d’aggravation de leur état ou apparition de tout symptôme évocateur (toux, gêne respiratoire, irritation de la gorge ou des yeux)
d’éviter toute activité physique ou sportive intense (notamment compétition) augmentant de façon importante le volume d’air et de polluants inhalés
 de veiller à ne pas aggraver les effets de cette pollution par d’autres facteurs irritants des voies respiratoires, tels que l’usage de solvants et surtout la fumée de tabac

 


 Recommandations comportementales


Il est vivement recommandé de limiter l’usage des véhicules automobiles et de tous autres engins à moteur thermique ;
Il est vivement recommandé aux usagers de la route :
 de privilégier, pour les trajets courts, les modes de déplacement non polluants (marche à pied et vélo) ;
 de différer si possible les déplacements internes aux agglomérations ;
 pour leurs déplacements nécessaires, de pratiquer si possible le co-voiturage ou d’emprunter les réseaux de transport en commun ;
 de respecter une vitesse inférieure de 20 km/h par rapport à la vitesse maximale autorisée, si cette dernière est supérieure à 70 km/h.
Les poids lourds et autocars ne se voient pas appliquer la même réduction de vitesse mais ne peuvent circuler à une vitesse supérieure à la vitesse maximale autorisée ainsi déterminée pour les véhicules légers.
Il est vivement recommandé de reporter la mise en service et l’utilisation des appareils individuels de chauffage et de cuisson utilisant des combustibles solides (tels que le bois, charbon, charbon de bois) à la fin de l’épisode de pollution lorsque ces appareils ne sont pas la source principale de chauffage ou de cuisson. Sont particulièrement visés les feux de bois à l’air libre, les barbecues et les foyers ouverts d’agrément.
Il est rappelé que le brûlage à l’air libre de déchets de quelque nature qu’ils soient est interdit par le règlement sanitaire
départemental.


suite sur http://www.atmo-rhonealpes.org

 

 

Et si jamais nous atteignons la zone d'alerte il faudrait que le Préfet prenne des mesures d'urgence où les restrictions des polluants doivent être mises en place et appliquées .

Je suggère à M. le  Préfet de décider de la  gratuité des transports en commun pendant les pics de pollution, n'est-ce pas une bonne idée ??

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

pouvoir du préfet ? 25/11/2011 08:29

Transports collectifs à Valence:
-la CTAV (gestionnaire : Veolia) > droit privé.
-la SNCF (epic) > l'activité commerciale relève du droit privé
-diverses sociétés privées d'autobus dans la Drôme

-En cas de "gratuité imposée" le manque à gagner doit être indemnisé par celui qui crée le dommage financier:le préfet,donc l'état.
-Le préfet en a-t-il la capacité juridique?

Pages