Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Danielle PERSICO
  • Le blog de Danielle PERSICO
  • : Informer les habitantEs sur la vie politique et la vie municipale et échanger sur les engagements qui me tiennent à coeur
  • Contact

Recherche

13 avril 2012 5 13 /04 /avril /2012 23:22

IMG_0508.jpg

Nous étions plus de 2 500 personnes réunies, ce jeudi 12 avril, à Grenoble à la Halle Clémenceau pour soutenir Eva Joly, candidate à la présidentielle.

 

Nous avions affretté un car regroupant Montélimar, Valence et Romans et quelques Ardéchois.

Le voyage au son de l'accordéon de François (photo) et nous sommes arrivés en avance dans une salle qui s'est assez vite chauffée.

Nous étions de nombreux éluEs EELV de tous les échelons.

Après son intervention Michèle Rivasi très en forme    a présenté les intervenants.

Parmi eux Raymond Avriller et son combat pour la reprise en gestion publique de l'eau ( ce serait bien s'il était élu à Valence, nous sommes en plein dans cette problématique), Esther Benbassa sénatrice EELV qui a fait une proposition de loi sur le droit de vote des étrangers non communautaires, Philippe Meirieu toujours aussi convaincant, Cécile Duflot en verve et quelques  extraits de l'intervention d'Eva Joly la grande dame :

 

"La nouvelle frontière de la République, c’est l’écologie : le droit pour tous d’avoir un environnement sain, c’est-à-dire la liberté, l’égalité et la fraternité dans une planète préservée.

Je me bats donc pour une république écologique : une république ou l’intérêt général compte davantage que les profits privés, une république où les droits des générations futures sont défendus avec vigueur, une république où la responsabilité est érigée en principe moteur de l’action publique.
Je veux donc inscrire le droit à un environnement sain et protégé, dans la constitution de notre république. 
Je défends également, vous le savez une république exemplaire. En le faisant, c’est la France elle-même que je défends. L’impunité des puissants n’est pas seulement une injustice,  elle est un défi jeté au visage du pays tout entier, une trahison de notre histoire et de nos valeurs.
L’impunité, c’est le retour en arrière, vers un ordre de castes et de privilèges que la révolution française est censée avoir aboli. Au fond, de ce point de vue, le sarkozysme n’a pas été seulement une régression : c’est bien une véritable contre-révolution qui s’est déroulée sous nos yeux pendant cinq années.Notre pays doit retrouver l’esprit des Lumières."

 

IMG_0504.jpg
 IMG_0497.jpg

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Pages