Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Danielle PERSICO
  • Le blog de Danielle PERSICO
  • : Informer les habitantEs sur la vie politique et la vie municipale et échanger sur les engagements qui me tiennent à coeur
  • Contact

Recherche

18 octobre 2010 1 18 /10 /octobre /2010 01:25

350 le 10-10-10photo Patrice Brixner


Je voulais écrire la semaine dernière mais je n'avais pas la photo du rassemblement au kiosque Peynet.

Cette mobilisation internationale, qui existe au mois d'Octobre depuis les conférences mondiales sur le climat, veut alerter sur l'effet de serre et la limite indispensable de la concentration en gaz carbonique qui ne doit pas dépasser 350 particules par millions ( nombre de molécules de CO2 pour un million de molécules présentes dans l'atmosphère).Voir www.350.org/.

C'est notre  première manifestation à vélos avec nos deux petits enfants qui étaient tout fiers d'abord dans la remorque puis en trotinette pour le plus grand.

 

Je suis toujours émue par les questions d'enfants comme celle de Josué le 10/10/10 : "Dis Nona pourquoi il faut protéger la planète?"....      

 

 

Partager cet article

Repost 0
Danielle PERSICO - dans CLIMAT
commenter cet article

commentaires

sans illusions 18/10/2010 14:07


Voici des extraits du site " politique actu" relatifs à HAARP:


Selon ses propres documents de présentation l’ HAARP constitue un système capable de créer «des modifications locales contrôlées de l'ionosphère» en vue de modifier les conditions météorologiques
et de perturber les communications et les radars.

S’estimant directement menacée, la Fédération de Russie confia à ses services une expertise du programme. On n’en connaît que ce qui a transpiré via un rapport de la Douma et on peut y constater
que le KGB est, pour le moins, inquiet : « Les plans étasuniens visant à réaliser des expériences à grande échelle sous le Programme HAARP et de créer des armes capables de rompre les lignes de
communication radio et les équipements installés sur les engins spatiaux et les fusées, provoquent de graves accidents dans les réseaux d'électricité et dans les oléoducs et les gazoducs et ils ont
un impact négatif sur la santé mentale de régions entières.[…]Une analyse des déclarations émanant de l' US Air Force nous fait penser à l'impensable: les manipulations clandestines de phénomènes
météorologiques, des communications et des réseaux d'électricité comme arme de guerre mondiale, permet aux États-Unis de perturber et de dominer des régions entières. La manipulation météorologique
est l'arme préventive par excellence ».

Michel Chossudovsky, professeur d’économie à l’université d’Ottawa, a analysé ce document dans le numéro de décembre 2007 du mensuel « The Ecologist », le fameux magazine créé par Edward Goldsmith
et d’orientation plutôt conservatrice.

Il a relevé, à juste titre, que cette guerre climatique n’est pas réservée aux pays ennemis pour déstabiliser leurs économies, leurs écosystèmes et leurs agricultures; elle peut aussi être infligée
à leur insu à des pays amis des Etats-Unis et être utilisée pour les rendre plus dociles ou pour influer sur la composition de leurs équipes dirigeantes: par exemple en déconsidérant des homme
politiques incapables de gérer une crise climatique subite et en créant une plus grande dépendance de l'aide alimentaire et des céréales de base importés des USA et d'autres pays du bloc
occidental.

Curieusement la sécheresse inexpliquée de Russie ,tout comme les inondations inattendues du Pakistan , semblent correspondre à ces deux axes : affaiblir un adversaire et rendre plus docile un allié


sans illusions 18/10/2010 11:11


Voici un extrait (parmi d'autres)du site http://www.syti.net .
Nombre d'autres sites sont consacrés à se sujet(dont j'exclus ceux prêchant les thèses de la conspiration mondiale ou de la punition divine).

----------------------------------------------------------

Dans la nuit des 25 et 27 Décembre 1999, deux ouragans d'une violence exceptionnelle s'abattaient sur la France, alors que le pays s'apprêtait à célébrer le passage à l'An 2000. Au lendemain de ces
tempêtes, le réseau électrique est anéanti, et une grande partie des forêts sont complètement dévastées, offrant un paysage apocalyptique d'arbres arrachés ou décapités.
Ces tempêtes pourraient avoir été provoquées par une arme climatique, utilisée afin de sanctionner l'attitude récalcitrante de la France sur la mondialisation, les OGM, et le traité de l'AMI...

1-Un phénomène météorologique très inhabituel

D'après les déclarations d'un ingénieur de Météo France dans un documentaire diffusé par France 3 en décembre 2004, la première tempête avait la configuration d'un cyclone, ce qui est normalement
impossible sur l'Atlantique nord en hiver car les cyclones ont besoin de survoler une mer chaude pour se former. De plus, ce "cyclone" s'est déplacé très rapidement d'Ouest en Est, à une vitesse de
100 km/h, alors qu'un cyclone normal se déplace lentement. Enfin, il s'est accompagné d'une "fantastique baisse de la pression atmosphérique", selon les déclarations d'un ingénieur de Météo France
qui ajoute: "un tel phénomène, je n'en avais jamais vu, ni même entendu parler". (source: documentaire sur les tempêtes de décembre 5 ans après, diffusé par France 3 en décembre 2004).
La seconde tempête représentait également un phénomène météo très inhabituel, avec un jet stream exceptionnellement rapide, et qui, de plus, est descendu en basse couche, ce qui n'est pas censé se
produire.

2- L'existence des armes climatiques a été implicitement reconnue dans un traité international de désarmement, et dans un rapport européen.

Un traité international adopté en 1977 sous le nom de "convention ENMOD", interdit expressément le développement d'armes "de nature à influencer le climat". Le fait que ce type d'armes soit
mentionné dans cet accord indique que leur existence n'est pas de la science-fiction.
HAARP a également fait l'objet d'une résolution du parlement européen en janvier 1999.

3- Les armes climatiques pourraient avoir été développées sur la base des travaux du physicien Nikola Tesla sur l'électromagnétisme et sur la ionosphère

Ce physicien contemporain d'Einstein est à l'origine de plus de 800 brevets très largement utilisés par la technologie actuelle. Certaines de ses inventions et surtout ses théories sur l'énergie et
l'électromagnétisme sont tout à fait fascinantes. Elles ouvrent aussi la voie à des applications terrifiantes: armes climatiques, ou tremblements de terre générés artificiellement grâce à des
antennes souterraines... (comme celles de la base américaine de Pine Gap, à 20km au sud-ouest d'Alice Springs, dans le centre de l'Australie).

4- Les USA disposent de bases opérationnelles pour l'utilisation de l'arme climatique

Un rapport nommé US Air Force 2025 datant d'août 1996 a pour objectif le contrôle de la météo en 2025. Cet objectif a été confirmé par Zbigniew Brzezinski, ancien conseiller en politique étrangère
du président Jimmy Carter. Avec Henry Kissinger, Brzezinski est l'un des principaux concepteurs de la politique étrangère américaine de domination totale.
Dans son livre "Entre deux époques", Zbigniew Brzezinski écrit: "la technologie mettra à la disposition des grandes nations des procédés qui leur permettront de mener des guerres furtives, dont
seule une infime partie des forces de sécurité auront connaissance. Nous disposons de méthodes capables de provoquer des changements climatiques, de créer des sécheresses et des tempêtes, ce qui
peut affaiblir les capacités d'un ennemi potentiel et le pousser à accepter nos conditions. Le contrôle de l'espace et du climat ont remplacé Suez et Gibraltar comme enjeux stratégiques
majeurs."
Depuis 1995, l'arme climatique des Etats-Unis en est au stade opérationnel.
La base de Gakona en Alaska, connue sous le nom de "projet HAARP", est officiellement consacrée à "l'étude" de la ionosphère. Mais techniquement, elle pourrait tout aussi bien être utilisée de
façon opérationnelle. Cette base comporte un réseau de 180 antennes très spéciales qui sont notamment capables de générer une onde stationnaire géante autour de la planète. Avec ses 1,7 gigawatts,
HAARP est actuellement l'émetteur le plus puissant de la planète. Les Etats-Unis prévoient d'augmenter encore cette puissance, pour atteindre les 3,6 gigawatts.
En utilisant des hautes fréquences combinées avec les propriétés réfléchissantes de la ionosphère, HAARP serait capable de réchauffer localement l'atmosphère à la manière d'un four à micro-ondes.
En augmentant le contraste thermique entre les masses d'air à proximité d'une tempête, il est possible de transformer celle-ci en ouragan ou en mini-cyclone. HAARP serait également capable
d'orienter et de manipuler un jet stream, en le faisant onduler et descendre vers les basses couches de l'atmosphère.
La base américaine de Pine Gap en Australie (au centre du désert australien, à 50 km à l'Ouest d'Alice Springs) abriterait également des émetteurs très spéciaux ainsi que la plus profonde antenne
souterraine jamais construite.

5- Ces "tempêtes" ont été suivies par un virage à 180 degrés de la politique du gouvernement de Lionel Jospin au sujet de la mondialisation et des OGM.

A partir de l'année 2000, la politique du gouvernement Jospin a changé, et une fracture avec l'opinion publique s'est développée.
La vérité est peut-être que le pays ayant été mis à genou par ces deux "tempêtes", la France a été vaincue et n'a pas eu d'autre solution qu'une discrète capitulation, à l'insu de la population
qu'il était préférable de ne pas informer.
-----------------------------------------------------

Les députés Verts européens ,officiellement informés depuis janvier 1999, n'en disent mot.C'est effectivement effrayant et non électoralement porteur.
Les préconisations écologiques actuelles rassurent les populations et ont le mérite de garantir la perennité des partis politiques.

------------------------------------------------------

Enfin ,que penser des terribles inondations au Pakistan,repaire des talibans?


Pages