Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Danielle PERSICO
  • Le blog de Danielle PERSICO
  • : Informer les habitantEs sur la vie politique et la vie municipale et échanger sur les engagements qui me tiennent à coeur
  • Contact

Recherche

20 septembre 2010 1 20 /09 /septembre /2010 16:13

En réponse à la crise du système scolaire, face aux jeunes de plus en plus nombreux sortant de l’école sans qualification, le gouvernement s’entête à mettre en oeuvre des mesures inefficaces et contre-productives. Après avoir supprimé plus de 50 000 postes dans l’éducation nationale en trois ans et avoir installé la police au sein de certains établissements, la droite a entériné la suppression des allocations familiales pour répondre au problème de l’absentéisme scolaire.
A l’inverse de cette logique, il faut opter pour une stratégie éducative, préventive et investir massivement dans l’éducation. Cette ambition là ne pourra évidemment pas se réaliser en diminuant les moyens humains. Quant aux parents dépassés – et non démissionnaires – d’autant plus fragilisés par le contexte économique et social actuel, ce n’est pas d’une punition dont ils ont besoin mais d’accompagnement.
Les Etats généraux de la violence scolaire ont démontré lors de leur tenue en avril dernier que les établissements qui ont le taux d’absentéisme le plus bas sont ceux qui ont réussi à créer un climat de confiance avec les élèves et les parents. Responsabilisation, travail en équipe des personnels et densification de la présence humaine en sont les points cardinaux.
Ce vote est un énième effet de manche hypocrite. En vertu d’une loi de mars 2006 jamais appliquée, il est déjà possible de prendre une telle mesure. Lors des Etats Généraux de l’éducation, les participants ont été unanimes pour dire que cette mesure serait injuste, inefficace et qu’elle aggravera la situation de familles qui doivent être aidées plutôt qu’agressées par l’administration.
Djamila Sonzogni
Jean-Louis Roumégas

Porte-parole nationaux Les VERTS

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

sans illusions 22/09/2010 11:15


les auteurs de ce topo devraient reprendre leur droit social.
Les allocations familiales ne sont pas un droit ,mais un avantage social conditionnel,l'une des conditions à réaliser étant la scolarisation de l'enfant jusqu'à 16 ans minimum.Il n'est pas
obligatoire d'envoyer l'enfant à l'école,la scolarisation pouvant être effectuée à distance via le CNED,ou même par les parents (voir avec l'inspection académique).

L'absentéisme scolaire ne se manifeste qu'àprès l'obtention du certificat de scolarité annuel,sésame à fournir à la CAF.Pourquoi ne pas instaurer un certificat de scolarité mensuel (avec le
personnel qui va avec pour le gérer)?trop cher ?

Les enfants qui décrochent ne sont pas intéressés par un enseignement qui débouche sur un avenir professionnel bouché,ou à défaut mal payé .Et ces élèves ne partagent ni les repères ni les codes
culturels du milieu scolaire.

Les auteurs du topo devraient aussi revoir l'habitus de Bourdieu.Les "cellules d'écoute" des parents n'y changeront rien...


Pages