Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Danielle PERSICO
  • Le blog de Danielle PERSICO
  • : Informer les habitantEs sur la vie politique et la vie municipale et échanger sur les engagements qui me tiennent à coeur
  • Contact

Recherche

31 octobre 2015 6 31 /10 /octobre /2015 16:18

Quand j'étais Conseillère municipale minoritaire à partir de 2001, P.Labaune était maire de Valence et N.Daragon adjoint. Les relations entre les deux hommes n'ont pas été toujours tranquilles (lutte pour être candidat à la mairie de Valence!) mais quand il s'agit de s'unir pour réduire à néant l'aide apportée aux familles d'immigrés là ils savent être "copains comme cochons" selon l'expression usuelle !

D'un côté le Président du Conseil départemental qui refuse d'aider les interprètes dans les centres sociaux : une mère nouvelle arrivante avec son bébé ,ne pourra pas être entendue par les professionnels de santé !. De l'autre côté le Maire de la Préfecture de la Drôme, qui ne donne plus d'aide pour les associations qui interviennent dans l'aide aux familles de migrants, et veut expulser l'ASTI (Association de Solidarité avec Tous les Immigrés) de leur local qu'ils occupent depuis 30 ans. Ce local leur permet de proposer des actiivtés culturelles et éducatves variées aux adultes et aux enfants : accompagnement scolaire, apprentissage de la langue française, ateliers d'expression et ateliers artistiques, collectif d’habitants pour améliorer la qualité de vie et le vivre ensemble dans le quartier.

L'un Labaune supprime les aides pour les interprètes, l'autre Daragon supprime les aides pour l'apprentissage du Français ! Les deux personnages sont cohérents dans leur repli identitaire chacun dans leur tour d'ivoire. Comment l'intégration des familles de migrants pourra-t-elle être réussie dans ces conditions ? Les deux « copains comme cochons » n'ont pas encore perçu que les migrants fuient des situations politiques tragiques et bientôt ce seront les réfugiés climatiques qui seront très nombreux. Ces personnes souhaitent participer à la vie publique du pays d'accueil, de la ville d'accueil, pour réussir leur intégration des moyens sont indispensables. Supprimer ces moyens c'est cheminer vers plus de repli communautaire et de difficultés socio-économiques chez ces personnes !

http://www.petitions24.net/contre_la_fermeture_des_locaux_de_lasti_a_fontbarlettes

Repost 0
Danielle PERSICO
commenter cet article
24 octobre 2015 6 24 /10 /octobre /2015 00:22
APRÈS LES CAFÉS CITOYENS CE SONT LES RENCONTRES DÉBATS QUI SONT ORGANISÉES UN PEU PARTOUT!
APRÈS LES CAFÉS CITOYENS CE SONT LES RENCONTRES DÉBATS QUI SONT ORGANISÉES UN PEU PARTOUT!

APRÈS LES CAFÉS CITOYENS CE SONT LES RENCONTRES DÉBATS QUI SONT ORGANISÉES UN PEU PARTOUT!

Repost 0
Danielle PERSICO
commenter cet article
24 octobre 2015 6 24 /10 /octobre /2015 00:06

Suite à la première lecture des documents d'urbanisme la réaction d'EELV Drôme

EELV a réalisé une première lecture des documents soumis à la connaissance du public concernant le PDU (Plan de Déplacement Urbain) et le PLU (Plan Local d'Urbanisme) de Valence. Le premier constat est que ces documents d'urbanisme ne sont pas compatibles avec la réduction de la consommation d'énergie imposée par les engagements de la France pour la conférence sur le climat. Voyons pourquoi.

Concernant le PLU de Valence : les élu-e-s EELV n'avaient pas voté celui proposé en 2013 sur la question de la préservation des terres agricoles en particulier. Mais EELV n'est pas davantage favorable à une modification, soumise cette semaine à enquête publique, qui propose entre autre une augmentation du nombre de parkings voitures dans les nouveaux immeubles d'habitation ce qui n'est pas une bonne solution pour favoriser les déplacements non polluants en ville.

Concernant le PDU, également soumis à enquête publique, nous regrettons que des études coûteuses soient prévues pour la construction d'un troisième pont sur le Rhône et d'un pont supplémentaire sur l'Isère. Avec le rond-point des Couleures, le projet d'échangeur de Montélier, tous ces grands projets qui coûtent des millions d'euros sont inutiles pour les déplacements les moins polluants Bien au contraire ils contribueront à l'augmentation de consommation de carburants et au rejet des gaz à effet de serre et de particules fines.

Par ailleurs, ce PDU ne prévoit pas d'étude pour une voie cyclable continue et sécurisée entre Valence, la gare TGV et Romans. Nous avons dénoncé l’absence de voie cyclable sécurisée pour le franchissement du futur rond-point des Couleures !

Enfin, nous n'avons pas non plus trouvé le projet de prolongement de 500 mètres de la via-Rhôna entre Valence et Bourg-lès-Valence qui permettrait la continuité cyclable le long du Rhône en évitant la traversée de Valence, et faciliterait les déplacements domicile-travail à vélos entre Bourg-Lès-Valence et Valence.

Concernant le SCoT qui est à l'étude, nous souhaitons que comme dans le précédent projet aucune terre agricole ne soit consommée, ce qui semble largement remis en cause.

Les citoyens ont élu en 2014 des élus locaux qui malheureusement ne prennent pas la mesure de l'urgence climatique. Les projets qu’ils défendent facilitent et donc développent à terme les déplacements motorisés, et sont en contradiction avec les engagements que devraient prendre les collectivités dans le cadre de la conférence climat de réduire les gaz à effet de serre pour lutter contre les changements climatiques.

Nous le déplorons pour notre territoire, nous le déplorons pour notre planète et nous le déplorons pour la santé de nos enfants.

 

 

Repost 0
Danielle PERSICO
commenter cet article
23 octobre 2015 5 23 /10 /octobre /2015 23:53

Le lundi 19 Octobre, 9 jours après l'accident de chasse en Belledonne qui a coûté la vie à un jeune homme, le Dauphiné a réalisé une page de propagande sur la chasse, j'ai réagi après la lecture en envoyant ce texte, qui paraîtra en partie deux jours après dans un encart du journal.


"En tant que mère et grand-mère, militante dans un parti pacifiste et en tant que pédiatre , je n'ai jamais compris qu'un humain puisse prendre plaisir pendant ses loisirs à tuer un être vivant sensible.

Ecrire cet article une semaine après qu'un jeune homme ait été tué par un chasseur sur un chemin de grande randonnée dans notre région ( le chasseur l'a pris pour un chevreuil) est révoltant pour le souvenir de ce jeune homme qui est mort, et pour le manque de respect pour la famille endeuillée. Ce n'est pas le premier accident de ce type et cela démontre que les chasseurs font courir un risque aux promeneurs et utilisateurs pacifiques de la nature alors qu'ils ne représentent que 1,7 % de la population!! Inciter les enfants à chasser n'est pas non plus une attitude responsable. Il y a bien d'autres activités proches de la nature qui trouvent de l'intérêt chez les enfants si on s'en donne la peine.
Sauf qu'on ne peut plus pratiquer librement dans la nature . J'ai un petit fils qui est un patient observateur des animaux en forêt mais en ce moment ce n'est pas possible par crainte qu'il reçoive une balle. Le sommet de l'ignoble dans l'article c'est quand un chasseur dit que sa femme pense qu'il préfère ses chiens à ses enfants !!
Je m'associe au collectif dont EELV fait partie pour interdire la chasse le week-end.
Je vous laisse découvrir aussi les paroles d'une chanson sur la chasse d'Henri Tachan qui traduit en poésie ce que je pense réellement de la chasse et des chasseurs. "

Repost 0
Danielle PERSICO
commenter cet article
23 octobre 2015 5 23 /10 /octobre /2015 23:32

 Elles sont passées mais je veux laisser une trace sur ce blog !

Pour ces journées de rentrée d'EELV Drôme nous avons choisi deux thèmes d'actualité organisés en plénière chacun.

En ce début de campagne des régionales, il nous a semblé important de réfléchir à notre façon de communiquer et de présenter les arguments positifs de l'écologie politique.

Erwann Lecoeur sociologue consultant en communication politique auteur d'une thèse sur l'extrême droite, il s'intéresse depuis des années à l'écologie politique et il a suivi de près toutes nos campagnes électorales.

Les idées que portent les écologistes : préserver l'environnement pour protéger les ressources de la planète et la santé de tous les humains , travailler tous et travailler mieux vers des emplois durables et de qualité, un revenu maximum, un revenu d'existence pour tous, partager les richesses, un monde pacifié, une justice efficace... ce projet écologique est partagé par 80 % des personnes interrogées et pourtant les écologistes sont encore minoritaires.

Il y a un boulot que les écologistes n'ont pas fait c'est de faire connaître leur vision du monde, leur philosophie, la rendre compréhensible par le plus grand nombre.

 

 

L'après-midi une plénière sur les migrations. L'actualité douloureuse de toutes ces personnes rescapées des guerres, des aléas climatiques, de la famine dans de nombreux pays nous interpelle très fortement et EELV 26 a organisé une table ronde sur le sujet des migrations. Des intervenantes de la Cimade Rhône-Alpes, ont fait le point des préjugés sur les migrations : 86 % des migrations ont lieu dans des pays en voie de développement. Les pays qui accueillent le plus sont la Pakistan, le Liban, l'Iran, la Turquie. On ne doit pas faire de différence entre les migrants et les réfugiés. L'immigration a un coût mais elle rapporte aussi de façon équivalente.

Michèle Rivasi est intervenue sur le rôle de l'Europe qui a pris une résolution pour accueillir 120 000 personnes, où 5 états sont opposés à l'accueil de réfugiés et la position des députés européens ALE qui demandent des corridors sécurisés pour les réfugiés. Le dernier intervenant Renaud Mandel responsable de la commission immigration EELV a développé les fondements de la politique migratoire écologiste, une politique migratoire fondée sur l'égalité des droits, le devoir d'hospitalité, la libre circulation : la France doit respecter les engagements internationaux qu'elle a signés (droit à la mobilité de tout être humain qui figure dans la déclaration des droits de l'homme de 1948, convention de Genève sur le droit d'asile...), EELV réclame la fermeture des centres de rétention et demande l'ouverture de plateformes d'accueil et d'orientation des réfugiés à leur arrivée, travailler sur la question de l'hébergement d'urgence et mettre fin au recours à l'hôtel comme hébergement d'urgence qui coûte très cher...

Avant la table ronde, EELV a invité l'association Femmes en luth et des familles de réfugiés, elles nous ont présenté une intervention théatralisée émouvante intitulée « les morts en mer » .

Erwann Lecoeur L'écologie n'est ni à gauche ni à droite elle est devant !

Erwann Lecoeur L'écologie n'est ni à gauche ni à droite elle est devant !

Repost 0
Danielle PERSICO
commenter cet article
17 juillet 2015 5 17 /07 /juillet /2015 00:47

Mercredi 15 juillet, un rapport d’une commission d’enquête du Sénat, dont la rapporteure est la sénatrice EELV, Leila Aichi, révèle que le coût de la pollution de l’air s’élève à plus de 100 milliards d’euros par an !

Ce rapport confirme qu’au scandale sanitaire s’ajoute bien un scandale économique, et qu’il est urgent que le gouvernement prenne des mesures rapides et importantes, notamment une politique ambitieuse de transports non polluants

Localement, EELV n’est pas favorable aux projets des éluEs de la grande agglomération Valence-Romans Sud Rhône-Alpes et du Conseil départemental qui favorisent le développement des transports polluants (3ème pont, 4ème pont, rond-point des Couleures, rond-point de Montélier, aéroport de Valence-Chabeuil …).

 

L’argent public doit être mieux dépensé et orienté entre autres dans des politiques de développement du vélo, de transport en commun, utiles et accessibles au plus grand nombre.

 

Cessons le double discours de certains responsables politiques qui promeuvent la nécessaire réduction des GES et, en mêmes temps, décident le développement de moyens de transports coûteux et très polluants.

 

Europe Ecologie-Les Verts de la Drôme

 

 

 

Repost 0
Danielle PERSICO
commenter cet article
17 juillet 2015 5 17 /07 /juillet /2015 00:39

Ce jeudi 16 Juillet, le tribunal administratif de Grenoble vient d’annuler un arrêté indispensable à la poursuite du projet de Center Parcs à Roybon (Isère).

C’est une victoire éclatante du droit et de l’intérêt général face au groupe Pierre et Vacances.

C'est une victoire de la mobilisation des citoyens, et de la persévérance des "zadistes" qui occupaient le lieu malgré les menaces qu'ils ont subies.

Les écologistes sont fortement opposés à ce projet, véritable désastre environnemental qui menace la biodiversité locale et vaste aberration économique, avec un budget pharaonique de 300 millions d’euros fortement alimenté par des subventions publiques.

L’arrêté relatif à la loi sur l’eau -qui avait été suspendu il y a quelques mois par la justice- vient cette fois d’être annulé suite à des doutes sur la légalité du projet pour cause d’absence de saisine de la Commission nationale du débat public et de doutes sur la suffisance des mesures prévues pour compenser la destruction de zones humides qu’aurait entraîné la réalisation du projet.

Si une bataille précieuse vient d’être gagnée, la guerre contre les grands projets inutiles et imposés continue de plus belle, de Notre-dame-des-Landes à Sivens, jusqu’au Lyon-Turin.

Repost 0
Danielle PERSICO
commenter cet article
28 juin 2015 7 28 /06 /juin /2015 23:03

Que sont les pesticides ?

Définition : ce sont des biocides, cela signifie qu'ils tuent les systèmes vivants, le terme de produits phytosanitaire (soin des plantes!!) est inadapté, c'est pourtant ce terme qui est utilisé dans le texte du plan écophyto 2. Les biocides comprennent les fongicides ( destruction des champignons), insecticides (des insectes), herbicides (destruction des herbes concurrentes).

Aucune remarque sur la toxicité des pesticides sur le plan de la santé humaine, de la pollution de l'air, de l'eau, du sol, n'est évoquée dans ce dossier. C'est pourtant un scandale !!

 

Effets sur la santé humaine :

Des centaines d'études publiées dans des revues scientifiques internationales reconnues montrent que les pesticides même à dose infinitésimale sont de graves poisons qui provoquent des malformations foetales, anomalies des organes génitaux chez les enfants, des pubertés précoces chez les petites filles exposées, infertilités ...et aussi sur les cellules cérébrales en particulier des jeunes enfants .

Deux études récentes (2015) françaises viennent confirmer ce que l'on savait déjà, que les pesticides sont toxiques pour les foetus et les jeunes enfants .

L'étude de l'équipe du Professeur Charles SULTAN à Montpellier (qui l'avait déjà démontré en 2004!!) confirme les malformations génitales de garçons exposés dans le ventre de leur mère aux toxiques environnementaux dont les pesticides

L'étude de l'équipe du Professeur Jean-François VIEL du CHU de Rennes montre que les enfants exposés aux pesticides ont des scores significativement plus faibles sur les échelles d’intelligence de Wechsler WISC-ICV (compréhension verbale) et WISC-IMT (indice de mémoire de travail), même après ajustement des facteurs confondants.

Par ailleurs, les pesticides provoquent des cancers, les hémopathies malignes (cancers du sang) provoquées par les pesticides viennent d'être reconnues officiellement comme maladies professionnelles, les agriculteurs étant les premiers touchés.

Evolution des pesticides :

L'histoire des pesticides en France est un scandale de santé publique, au début de leur utilisation leurs effets étaient mal connus donc les changements étaient difficiles. Depuis plusieurs années les effets sont connus mais la contamination gébnéralisée se poursuit dans l'indifférence ou la complicité des fabricants, de certains lobbies agricoles, des responsables politiques et de nos ministres de l'agriculture successifs.

Nous pouvons nous demander s'il n'y a pas connivence entre les fabricants de pesticides et les fabricants de médicaments anti-cancéreux ??

Ce plan écophyto 2 est bien décevant, il ne va pas empêcher la contamination lente et inéluctable de l'eau, de l'air, des sols, et la contamination inexorable des humains et surtout une action delétère sur le cerveau des enfants. En tant que pédiatre nous nous devons dénoncer ces effets toxiques sur le cerveau des jeunes enfants. Le changement est possible : il s'agit de ne pas exposer les femmes enceintes et leur fœtus, les jeunes enfants à ces poisons pour sauvegarder la bonne santé des enfants. Leur conseiller une alimentation de qualité sans pesticides donc des aliments issus de l'agriculture biologique, locale de préférence. Comme nous médecins, nous conseillons aux futures mères de ne pas fumer, ni boire d'alcool, l'alimentation bio lorsqu'elle est comprise est admise par la future mère.

La France est bien placée parmi les producteurs de pesticides, elle est le troisième consommateur mondial de pesticides et le premier européen !

 

Le plan écophyto 2 :

De nombreuses associations environnementales ont participé au Grenelle de l'environnement qui prônait une diminution de 50 % de pesticides en 2018

Le premier plan écophyto lancé en 2008 par les pouvoirs publics après le grenelle de l'environnement a été évalué, par une commission, la commission du député Portier, rendue en décembre 2014 qui a fait des propositions

Ce plan visait la division par deux des pesticides aussi bien dans les villes que pour les usages agricoles d'ici 2018. Ce plan a été un échec, la consommation de pesticides ayant augmenté de 9,2 % entre 2012 et 2013.

La commission d'étude du député Portier a été rendue et des proposotions ont été présentées dans la deuxième version du plan écophyto soumis à l'enquête publique qui nous concerne. Ce nouveau plan promet la réduction de 50 % des pesticides d'ici 2025.

Le plan écophyto 2018 a été un échec il faudrait réussir ce nouveau plan. Et pourtant l'analyse des propositions , montre que s'il est adopté tel que ce plan ne va pas aider à la réduction de 50 % nécessaire des pesticides pour préserver l'eau, l'air, le sol, la biodiversité, la santé, le sang, le lait maternel...

 

Dans les mesures proposées du nouveau plan, l'accent est mis sur l'amélioration des pratiques agro-écologiques, et l'amélioration du matériel, qui serait plus performant dans la dispersion des pesticides. Cette proposition va induire une très faible baisse des pesticides et maintient les pesticides comme méthode reconnue de traitement.

Pour arriver au maintien de la réduction de 50 % pour le prochain plan, des décisions contraignantes doivent être prises car il y a urgence. Les techniques agricoles qui écartent les pesticides ne sont pas assez mises en avant . Ces techniques alternatives ont pourtant fait leurs preuves dans l'agriculture biologique. Elles devraient être imposées avec des moyens pour un accompagnement à la conversion en bio.

L'usage des pesticides est majeur dans les grandes cultures 70 % et la viticulture 20 %, une réduction de 50 % sur ces deux entités, devraient être au centre des propositions. Or ce n'est pas le cas. Il existe encore dans certaines régions viticoles des dérogations pour l'épandage de pesticides par hélicoptère. Nous n'avons pas lu que cette technique serait interdite sans possibilité de dérogation.

 

Au total je ne suis pas favorable à l'adoption de ce plan écophyto, qui n'aidera pas à diminuer les pollutions de l'environnement et les effets sur la santé des Humains en particulier les enfants et les agriculteurs. Je demande à ce que le développement d'une agriculture sans pesticides soit soutenue avec des moyens conséquents. Cette conversion vers l'agriculture biologique si elle a un coût immédiat, permettra des économies à long terme, sur la santé, et évitera les coûteuses dépollutions de l'eau, et le maintien de la biodiversité.

 

Repost 0
28 juin 2015 7 28 /06 /juin /2015 17:39

Belle assemblée générale hier, le communiqué de presse ci-dessous explique bien la situation nouvelle.

Pour la Drôme c'est une continuité du rassemblement des élections départementales qui avait bien fonctionné. A une exception près à ce jour, le Parti Communiste (une partie du front de gauche). Des rencontres ont eu lieu mais n'ont pas abouti...encore. Le PC ne s'est pas encore décidé entre une alliance avec le PS ou une alliance avec le rassemblement écologiste et solidaire. Par ailleurs des positions différentes sont à noter sur certains projets phares de la région dont le Lyon-Turin et encore et toujours sur le sujet de l'énergie.

On pourrait résumer en disant comme le dit Jean-Charles KOHLHAAS : "Notre rassemblement refuse les grands projets dispendieux et inutiles mais veut favoriser les petits projets utiles et soucieux de l'argent public."

Deux exemples : pas de nouvelle ligne Lyon-Turin tant que le transport ferré des marchandises n'est pas optimisé sur la ligne existante qui est sous-utilisée. Pour l'énergie : arrêt du nucléaire et développement des économies d'énergie, et des productions locales et décentralisées d'énergie (solaire, éolien, biomasse, hydraulique...).

Une entente sur le socle commun, avec les grandes lignes du projet est essentielle pour un bon fonctionnement dans l'exécutif de la région.

Communiqué de presse

Réunis en assemblée générale ce samedi 27 juin 2015, les adhérents d'Europe Ecologie - les Verts Auvergne Rhône-Alpes, ont validé la stratégie de rassemblement écologiste, solidaire et citoyen, déjà en discussion depuis plusieurs mois.

Les écologistes souhaitent donc s'inscrire dans une liste régionale rassemblant des militants du Parti de Gauche, de Nouvelle Donne, d'Ensemble, mais également des militants associatifs, des syndicalistes, des lanceurs d'alertes...

Les adhérents écologistes se sont prononcés à 85% en faveur de ce rassemblement sur la base d'un socle programmatique présentant les principes communs aux quatre organisations politiques.

EELV félicite les militants du Parti de Gauche qui ont fait le même choix ce week-end et appelle tous les mouvements et tous les citoyens se reconnaissant dans cette dynamique naissante à nous rejoindre !

Pour Jean-Charles Kohlhaas, tête de liste :

"La naissance de ce rassemblement est une bonne nouvelle pour la région Auvergne / Rhône-Alpes. Nous sommes les seuls à proposer une réelle alternative aux habitants de la grande région : nous offrons le choix d'un nouveau modèle de société s'articulant autour de la transition écologique, de la relocalisation de l'économie, de la solidarité des territoires et d'une gouvernance renouvelée.

Notre campagne se voudra collective, et impliquera les citoyen-nes à tous les niveaux. Chacun pourra apporter sa pierre à l'édifice."

Contact presse* - Fanny Dubot - directrice de campagne 0689991481

* une conférence de presse de présentation du rassemblement sera organisée ce jeudi après-midi à Lyon.

Repost 0
Danielle PERSICO
commenter cet article
26 juin 2015 5 26 /06 /juin /2015 22:28

Ce jour est un vendredi noir pour les attentats, une pensée pour les morts les blessés et leurs familles.

C'est aujourd'hui le 26 Juin 2015, le dernier jour pour la contribution à l' enquête publique de l'aménagement du rond-point des Couleures . Voici ce que je viens d'envoyer au commissaire enquêteur.

Madame, Monsieur,

Je vous prie de bien vouloir prendre en compte ma contribution à la concertation publique sur carrefour des Couleures.

Je suis adepte du vélo de longue date.

Lorsque la zone des Couleures a été aménagée, puis la gare TGV, puis Rovaltain, chaque fois les cyclistes se sont sentis exclus.

Je persiste à aller à Rovaltain ou à la gare TGV à vélos mais c'est à mes risques et périls vraiment et on ne peut même pas garer son vélo sur place !

Je regrette que le projet d'aménagement du carrefour des Couleures soit encore du même modèle, excluant les vélos

Le carrefour des Couleures est le siège de nombreux ralentissements de circulation automobile à certaines heures de pointe seulement et il y a de nombreux moments où il est tout à fait facile d'y circuler pour les voitures.. Ce point noir est connu de longue date, depuis sa conception même ! Pour que quelques automobilistes gagnent quelques minutes, ce projet va nuire à l'environnement de façon pérenne, et ne pas satisfaire les modes de déplacement les moins polluants.

Nous regrettons qu'encore une fois la part belle soit donnée à la voiture individuelle systématique eu détriment des transports en commun et des modes doux de déplacements.

Dans les années 90 une carte guide de la Drôme à vélo a été éditée avec des itinéraires cyclables entre Valence et Romans qui ne sont plus à l'ordre du jour dans ce projet, pourquoi, où en est la réflexion ?

Une conférence sur le climat a lieu en France dans 5 mois, les déplacements motorisés ont une large part dans les émissions de Gaz à effet de serre. Les discours sur les dérèglements climatiques doivent être cohérents, ce qui n'est pas le cas dans ce projet où le vélo, moyen de déplacement non polluant, bon pour la santé n'est pas pris en compte. L’absence d’un réel site propre pour favoriser les transports en commun est aussi à déplorer.

De nombreux usagers n'utiliseraient pas leur voiture pour se rendre à la gare TGV ou à Rovaltain, si des itinéraires vélos sécurisés existaient entre Valence-Rovaltain-Romans.

Le plan de Déplacement Urbain de l'agglomération confirme la prédominance des véhicules motorisés et le peu de place pour les piétons et les cyclistes.

La dernière enquête ménage sur les déplacements dans le territoire du SCOT(Schéma de COhérence Territorial) qui vient de se terminer montre que 80% des déplacements sont fait en voiture particulière et seulement 2% à vélo, essentiellement dans les centres villes, alors que plus de 50% de ces déplacements font moins de 5km.

L'utilisation du vélo est très faible alors que celle des véloroutes et voies vertes est en augmentation, montrant qu’avec des itinéraires sécurisés la population est tout à fait disposée à se mettre au vélo.

La conception d'une agglomération comme celle de Valence Agglo sud -Rhône-Alpes, dans le contexte de diminuer les gaz à effet de serre doit se faire avec la volonté de diminuer les déplacements en voitures particulières.

Ce projet a un coût de 28M€, il serait possible de réaliser de nombreux aménagements efficaces pour le développement des déplacements non polluants avec cette somme.

Il faut qu'un axe cyclable à double-sens soit réalisé dans les règles de l'art et clairement identifié entre le rond-point, sur l'avenue de Romans et connectant l'axe central de la place Pierre Lubac, et la D432 côté de St Marcel, en passant par le chemin du Chantre.
A cette occasion nous demandons que la proposition faite par RoulonsEnVilleàVélo dès 1996 de réaliser deux passages cyclables dans la culée du pont du chemin du Chantre soit ré-examinée.

La connexion avec les infrastructures existantes devra être travaillée afin de permettre une bonne insertion des cyclistes à chacun des carrefours et un jalonnement clair invitera les cyclistes à utiliser cet axe alternatif dans les deux sens.
Le cheminement vélo devra être matérialisé de manière continue, avec aplats verts et logos en croisements, ainsi que bandes marquées au sol et logos hors croisements.

Les transports en commun entre Valence-Rovaltain-Romans doivent eux aussi avoir une circulation très favorisée.

Ces voies réservées aux déplacements les moins polluants seront la seule manière d'influer sur les déplacements quotidiens domicile-travail et de participer à la diminution de la production des gaz à effet de serre, comme prévu dans le Plan Climat Energie Territorial (PCET) de l'agglomération.

Ce projet présenté en l'état ne sera qu'un appel d’air pour augmenter encore la circulation automobile !

Un autre aspect délétère de ce projet est la proximité d'une ressource en eau de Valence, le captage des Couleures qui est classé captage prioritaire par l'agence de l'eau. Ce rond-point est tout à fait proximal de ce captage et j'aimerais avoir des garanties sur les conséquences éventuelles de cet ouvrage sur le captage.

Avec toutes les réserves énoncées, veuillez considérer, Madame, Monsieur que je ne suis pas d'accord avec ce projet. Tout cet argent et cette dégradation de l'environnement pour gagner quelques minutes le vendredi soir et le samedi pour aller faire ses courses est révélateur de l'état d'incohérence de notre société. Cette société de consommation et de gaspillage des ressources eau, air, terre contre laquelle je et nous essayons de résister.

Repost 0
Danielle PERSICO
commenter cet article

Pages