Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Danielle PERSICO
  • Le blog de Danielle PERSICO
  • : Informer les habitantEs sur la vie politique et la vie municipale et échanger sur les engagements qui me tiennent à coeur
  • Contact

Recherche

24 janvier 2015 6 24 /01 /janvier /2015 17:03

Les deux frères auteurs des assassinats à Charlie Hebdo avait une mère seule pour élever ses enfants,  qui se prostituait pour finir les fins de mois et qui s'est suicidée quand elle a été enceinte de son sixième enfant, c'est l'un de ses enfants âgé de 5 ans ( futur assassin) qui  l'a découverte morte, les cinq enfants ont ensuite été placés !!

 

Je publie ce billet d'humeur du Dr Didier Ménar de la revue Pratiques . Cette  lettre pose les vraies questions. Les actions  de l'après Charlie ne doivent pas s'appuyer seulement sur   la répression, mais c'est dans la prévention que nous devons également  agir avec tenacité.


Samedi 10 janvier 2015
"J’ai soigné pendant 34 ans une population majoritairement fidèle à la religion musulmane. J’ai vécu le passage d’une cité populaire où les habitants avaient leur place dans la société à une cité où l’essentiel de la population lutte contre l’exclusion sociale sous ces différentes formes.

J’ai fait innombrables consultations du 8e jour de vie. J’ai accompagné ces enfants dans des parcours de vie d’emblée difficile, à l’image du parcours de leurs parents. L’immense majorité ces familles fait face à l’adversité avec un grand courage, avec des valeurs de solidarité, de
fraternité, de souci d’égalité et tant mieux si leur « soumission » à l’Islam les aide dans l’intimité de leur vie.

Mais j’ai vite compris que certains de ces enfants finiraient mal. Le  cumul des handicaps dès le début de la vie compromet l’avenir. Je suis médecin, je ne sais pas soigner sans comprendre la cause, l’origine de la maladie. J’essaie de comprendre pourquoi ces gamins au rire joyeux,
> voulant tous devenir footballeur, perdent pied petit-à-petit. Je les ai aidés à faire des études, certains ont vite décroché et sont allés s’embourber dans l’échec scolaire avant de « tenir les murs de la cité ». J’en ai vu beaucoup réussir et décrocher des bacs + 5 puis en attendant l’espoir du bon job, livrer des pizzas. J’ai aussi vu ces adolescents avaler les insultes, être humiliés par les contrôles au faciès. Tous ne sont pas devenus délinquants, la plupart ont trouvé les ressources pour faire face mais pas tous.

J’ai besoin de comprendre pour aider, pour accompagner, pour faire mon travail. Je n’ai jamais accepté et fait de compromis vis-à-vis de leurs participations à différents trafics pour justifier leurs besoins de vivre comme tout le monde. Mais je n’accepte pas que cette volonté de
comprendre me soit renvoyée par certains comme une complicité avec leurs dérives, comme une complaisance vis-à-vis de leurs violences. Je soigne autant les victimes que les agresseurs, et je n’hésite pas à exprimer ma colère, mon dégoût quand ces hommes font leurs saloperies. Ils m’ont toujours reconnu ce droit de ne pas être d’accord. Mais les symptômes les plus graves que j’ai vu se constituer, c’est la perte des repères, c’est la diminution des affects, c’est surtout devant la réalité sociale et devant cette société qui souvent n’a pas su leur faire une place, l’installation de la défiance, puis c’est le fatalisme qui se développe et qui conduit à penser que, si cela existe, c’est parce qu’ils n’ont pas de place dans la République. Alors ce nouveau parcours de vie qui se dessine au fur et à mesure de la confrontation avec la police et la justice finit par les conduire en prison. Le procès, même s’ils en comprennent la cause, est le moment de détresse car il est souvent infantilisant, humiliant et va donc accentuer ce sentiment de rejet et de vide. C’est dans cette fragilité qu’ils rencontrent en prison l’Islam radical qui vient combler ce vide et qui fait sens. On connaît la suite.

Je comprends la tristesse de tout un peuple devant l’odieux carnage à Charlie Hebdo, je suis bouleversé, affligé, mais j’essaie de comprendre pourquoi ces gosses sont devenus des assassins.

Il ne suffit pas de dire des évidences face à la violence, de brandir le risque de la menace terroriste, de se rassurer de l’indignation populaire. Mais il faut faire attention de ne pas uniquement aller chercher la cause du mal ailleurs dans le monde arabe, il faut aussi s’interroger en quoi ce que j’ai fait ou ce que je n’ai pas fait a contribué à en venir là."

Repost 0
Danielle PERSICO
commenter cet article
22 décembre 2014 1 22 /12 /décembre /2014 13:56

J'ai appris la démission d'Alain Maurice du Conseil municipal de Valence et je me félicite de l'entrée de Marc Weiler le suivant de la liste, Marc était élu dans l'ancienne équipe municipale avec 10 autres éluEs EELV. Il était en charge de la prévention. Sa présence renforcera la présence d'EELV au Conseil municipal aux côtés de Patrick Royannez et Michèle Rivasi.

Le groupe EELV pourrait proposer sur l'exemple de Grenoble le retrait de la publicité commerciale dans notre ville. Ce sera une proposition à faire au nouveau Conseil municipal.

Repost 0
Danielle PERSICO
commenter cet article
22 décembre 2014 1 22 /12 /décembre /2014 13:46

L'équipe municipale de Grenoble l'avait annoncé, elle l'a réalisé : le non renouvellement des espaces de publicité gérés par Decaux et économie de 350 mille euros dans la foulée à prendre sur les dépenses inutiles du Conseil municipal pour ne pas déséquilibrer les comptes , c'était l'engagement N° 15 sur 120,  il est tenu.

 

"Pour envisager une ville apaisée, qui fera plus de place aux piétons et aux vélos, aux habitants, il est intéressant de commencer par l’affichage publicitaire. Pour redonner une place au petit commerce de proximité, aux activités associatives et para éducatives, il est utile de remettre en cause l’omniprésence de la publicité commerciale des grandes marques.

Enfin, interroger la place de la publicité commerciale, c’est ouvrir d’autres débats sur le bien-être et les nuisances en ville : de la pollution atmosphérique aux ondes électromagnétiques, en passant par le bruit, ou même l’éclairage public mal pensé et énergivore. Sur tous ces sujets, nous avons des projets clairs et des engagements, qui feront peut-être moins parler d’eux que l’abandon des panneaux publicitaires, mais qui s’inscriront dans la même veine et le même état d’esprit. Pour nous, il est important de pouvoir relier les choses et leur donner du sens et de la visibilité, car ces sujets sont tout aussi importants et essentiels pour améliorer la vie au quotidien."

 

Lucille LHEUREUX maire adjointe en charge de l'espace public à Grenoble

Repost 0
Danielle PERSICO
commenter cet article
7 décembre 2014 7 07 /12 /décembre /2014 15:28

Les chiffres parlent d'eux-mêmes

200 ha de forêts dévastées à terme

700 emplois promis ( moyenne des salaires des employés de Pierres et Vacances : 270 €), il y a peu de temps des employés du groupe étaient en grève pour dénoncer leurs mauvaises conditions de travail.

Trois commissaires enquêteurs se sont prononcés contre le projet qui ne respecte pas la loi sur l'eau, le Préfet de l'Isère est passé outre et les travaux ont débuté deux jours après le résultat de la commission d'enquête publique

150 millions d'euros de fonds publics engloutis qui auraient pu être investis pour d'autres projets dans les Chambaran

La zone humide des Chambarran est le château d'eau qui alimente les nappes phréatiques nécessaires à l'accès à l'eau de centaines de milliers de citoyens drômois et isérois, elles vont être gaspillées

Toutes ces destructions pour un développement touristique que l'on peut qualifier de préhistorique comme l'a dit le maire de Grenoble Eric PIOLLLE.

Malgré les mobilisations multiples, les travaux se sont poursuivis jusqu'à ce que des personnes viennent s'installer sans violence sur la ZAD (Zone à défendre) et c'est grâce à eux, résistants et courageux que depuis quelques jours les avis évoluent sur ce projet inutile et nuisible. Merci à leur engagement ici et ailleurs.

Le 23 Novembre nous manifestions (30 personnes) notre opposition au parc aquatique tropical du center parcs de Roybon en maillots de bain et le 6 décembre nous faisons une marche au flambeau dans le froid au même endroit et pour la même cause '700 personnes)
Le 23 Novembre nous manifestions (30 personnes) notre opposition au parc aquatique tropical du center parcs de Roybon en maillots de bain et le 6 décembre nous faisons une marche au flambeau dans le froid au même endroit et pour la même cause '700 personnes)

Le 23 Novembre nous manifestions (30 personnes) notre opposition au parc aquatique tropical du center parcs de Roybon en maillots de bain et le 6 décembre nous faisons une marche au flambeau dans le froid au même endroit et pour la même cause '700 personnes)

Repost 0
Danielle PERSICO
commenter cet article
4 décembre 2014 4 04 /12 /décembre /2014 11:23

Hier un article du monde titrait :

Pollution le cerveau en danger. Quelques extraits : "Au cours des vingt dernières années les données américaines suggèrent une augmentation quasi-exponentielle des troubles cognitifs, l'intelligence des prochaines générations est en péril...
Les facultés cognitives pourraient être une sorte de marqueur des expositions in utero et pendant la petite enfance à des agents chimiques.L'augmentation de la fréquence de l'autisme que l'on mesure ces dernières années est telle qu'elle ne peut pas être attribuée à la génétique seule et ne peut être expliquée sans faire intervenir des facteurs environnementaux..."

Je suis allée le mois dernier au colloque organisé Le Pofesseur Belpomme cancérologue chercheur en santé environnementale, pour les 10 ans de l'Appel de Paris ( effets sur notre santé des toxiques environnementaux), un médecin pédiatre italien le Dr Ernesto BURGIO président du comité scientifique de l'ISDE (International Society of Doctors for Environment), consultant pédiatre pour des projets nationaux européens et internationaux spécialisé en épigénétique a fait une intervention remarquable sur l'extrême vulnérabilité du fœtus aux toxiques environnementaux et ses conséquences sur la santé. Je pense réellement qu'il faut que les parents et les pofessionnels de santé soient informés.

On connaît l'alcool et le tabac comme toxiques fœtaux, moins les pesticides et autres composés toxiques (Composés organiques volatiles). L' augmentation importante des problèmes de comportement chez les enfants pourrait être prise en considération et que le principe de précaution soit appliqué.

Si les parents étaient informés des risques d'exposition pendant la grossesse ils adapteraient leurs habitudes ( manger bio, ne pas fumer, ne pas boire d'alcool..) quand il s'agit de la santé physique et aussi psychologique de leurs enfants, les parents sont d'accord. Or peu de professionnels s'engagent sur cette voie de s'informer et d'informer et c'est dommage

Repost 0
Danielle PERSICO
commenter cet article
6 novembre 2014 4 06 /11 /novembre /2014 12:49

Valence paraissait une ville assiégée hier de l'ail déversé partout, des tracteurs ronflant leurs moteurs polluants, des vociférations violentes,  des départs de feux. Par qui, Pour Quoi ? Par le principal (en nombre) syndicat d'agriculteurs, la  FNSEA ; Pour ne pas participer à la protection de notre environnement qui demande des contraintes suite à la directive européenne sur les nitrates. Ils ne le savent peut-être pas mais les nitrates sont cancérigènes, on a envie de pouvoir continuer à boire de l'eau. La violence est bien retranscrite dans cette vidéo https://www.youtube.com/watch?v=GW970CThVbM et le communiqué de presse d'EELV national pose bien le problème.

 

"Des agriculteurs ont manifesté partout en France hier mercredi 05 novembre 2014 à l’appel de la FNSEA.
Leur mot d’ordre ? Moins de contraintes.
Leur mode de revendication ? La dégradation, la destruction et le mauvais traitement envers des animaux.

Tout le monde a vu ces images ultra-violentes de tonnes de lait déversées sur les murs de bâtiments publics, de tas de fumier devant les portes des institutions supposées à l’origine de leur malheur, de ces animaux balancés comme des objets et écrasés sans ménagement. Tout le monde a entendu les comparaisons inacceptables entre le sort de ces animaux et la ministre de l’environnement. Tout le monde a vu aussi qu’aucun policier n’empêchait aucune de ces actions.

EELV condamne ces actions violentes et condamne avec la plus grande fermeté l’impunité dans laquelle elles se déroulent. Après l’incendie du centre des impôts de Morlaix, le gouvernement était prévenu des débordements possibles, pourquoi avoir laissé faire ?

Sur le fond le modèle d’agriculture productiviste défendu par les manifestants est d’un autre âge. Pesticides, engrais, mauvais traitements d’animaux dans les élevages intensifs pour quoi au final ? Des agriculteurs drogués à la subvention, incapables d’autonomie et pour une part surendettés.

Parce que EELV défend les paysans, parce que EELV défend l’agriculture comme source de vie et de nourriture EELV condamne toutes les dégradations commises, s’indigne de l’absence d’encadrement et demande à ce que des sanctions soient prises.

Sandrine Rousseau et Julien Bayou, porte-parole nationaux EELV

Repost 0
Danielle PERSICO
commenter cet article
30 septembre 2014 2 30 /09 /septembre /2014 09:47

La campagne maîtrisons les écrans pour les enfants d'il y a quelques années est affirmée récemment par l'ouvrage de l'académie des sciences : l'enfant et les écrans. Edition le Pommier : Jean-François Bach, Olivier Houdé, Pierre Léna et Serge Tisseron.

Rappel des prinicpes de la campagne :

Pas de TV AVANT 3 ans :
L'enfant a d'abord besoin de mettre en place ses repères spatiaux, puis temporels. Les premiers sont construits à travers toutes les interactions avec l'environnement qui implique ses sens, et les seconds à travers les histoires qu'on lui raconte et les livres qu'il feuillette.
Les tablettes tactiles peuvent être utilisées au même titre que tous les jouets traditionnels, mais dans un accompagnement ludique.

Je suis surprise du nombre de jeunes enfants qui subissent la télévision allumée toute le journée au domicile des parents. Cette excitation permanente du cerveau n'induit-elle pas des troubles du sommeil. En tout cas dans l'accompagnement des parents au sujet des troubles du sommeil, j'en parle.

Pas de console de jeu AVANT 6 ans :
Evitez la TV et l'ordinateur dans la chambre.
Fixez des horaires aux écrans et respectez les âges indiqués pour les programmes.
Préférez les jeux vidéos que l'on joue à plusieurs à ceux que l'on joue seul : les ordinateurs et les consoles de salon peuvent être un support occasionnel de jeu en famille, voire d'apprentissage accompagnés.

Pas d'Internet seul AVANT 9 ans :
Evitez la TV et l'ordinateur dans la chambre.
Etablissez des règles claires sur le temps d'écrans.

Pas de réseau social AVANT 12 ans :
Continuez à établir des règles claires sur le temps d'écrans.
Rappelez régulièrement les 3 règles de base d'Internet à assimiler par tous:
1/ tout ce que l'on y met peut tomber dans le domaine public;
2/ tout ce que l'on y met y restera éternellement
3/ tout ce que l'on y trouve est sujet à caution : certaines données sont vraies et d'autres fausses.

APRES 12 ans :
Votre enfant "surfe" seul sur la toile, mais convenez d'horaires à respecter.
Evitez de lui laisser une connexion nocture illimitée depuis sa chambre.
Discutez avec lui du téléchargement, des plagiats, de la pornographie, du harcèlement,...
Refusez d'être son "ami" sur Facebook.

Repost 0
Danielle PERSICO
commenter cet article
30 septembre 2014 2 30 /09 /septembre /2014 09:36

Chaque année le déficit augmente et nous EELV disons que baisser les cotisations familiales n'est pas la bonne solution.

Nous avons des propositions, mettre réellement en place les taxes pollueurs-payeurs, organiser la prévention primaire qui à terme induirait une diminution des maladies chroniques : cancers, asthme, allergies, obésité, diabète, maladies dégénératives du système nerveux (arrêt des pesticides et autres polluants de tous ordres...diminuer les polluants de l'air...).

L'autre proposition qui ramènerait rapidement de l'argent est de "lutter contre les conflits d’intérêts des politiques et l’influence de l’industrie pharmaceutique dans la fixation du prix du médicament à l’instar de ce qu’a fait l’Italie dans le cadre de son opération Mains Propres. Cela permettrait de faire 10 milliards d’économie dans le budget de la Sécurité sociale ce qui correspond au déficit actuel."

La décision de mettre en vente libre les médicaments dans les grandes surfaces n'est pas la bonne, dans les pays où elle a été installée les prix n'ont pas diminué.

 

 

 

Repost 0
Danielle PERSICO
commenter cet article
28 septembre 2014 7 28 /09 /septembre /2014 14:41

 Patrick Royannez élu à la grande agglo,  nous a fait un compte-rendu de son intervention et des décisions  lors du Conseil communautaire de jeudi 24 septembre 2014. Il y a un an de nombreux éluEs dont les maires actuels de Valence et de Romans étaient vent debout contre la grande agglo. Il n'y a plus que 11 éluEs qui ont voté contre la grande agglo. Il est vrai que N . Daragon  a bien navigué il s'est fait élire Président de la grande agglo et a donné  des responsabilités indemnisées largement à des collègues. Tout ce beau monde bien nanti maintenant rechigne à tout remettre en cause. Le pouvoir et l'argent ça vaut bien de retourner sa veste. Pour ces éluEs là sympathisantEs de l'UMP, je  dédie la chanson de Jacques Dutronc!!

L'opportuniste

...Il y en a qui contestent
Qui revendiquent et qui protestent
Moi je ne fais qu´un seul geste
Je retourne ma veste, je retourne ma veste
Toujours du bon côté

Je n´ai pas peur des profiteurs
Ni même des agitateurs
J´fais confiance aux électeurs
Et j´en profite pour faire mon beurre

Il y en a qui contestent
Qui revendiquent et qui protestent
Moi je ne fais qu´un seul geste
Je retourne ma veste, je retourne ma veste
Toujours du bon côté

Je suis de tous les partis
Je suis de toutes les partys
Je suis de toutes les cauteries
Je suis le roi des convertis

Il y en a qui contestent
Qui revendiquent et qui protestent
Moi je ne fais qu´un seul geste
Je retourne ma veste, je retourne ma veste
Toujours du bon côté

Je crie vive la révolution
Je crie vive les institutions
Je crie vive les manifestations
Je crie vive la collaboration

Non jamais je ne conteste
Ni revendique ni ne proteste
Je ne sais faire qu´un seul geste
Celui de retourner ma veste, de retourner ma veste
Toujours du bon côté

Je l´ai tellement retournée
Qu´ell´ craqu´ de tous côtés
A la prochain´ révolution
Je retourn´ mon pantalon

Repost 0
Danielle PERSICO
commenter cet article
5 septembre 2014 5 05 /09 /septembre /2014 18:56

P { margin-bottom: 0.21cm; }

Les habitants du Polygone ont reçu ce matin une lettre de la part du Maire suite à des méfaits dans le quartier cet été. C'est très regrettable les faits délictueux, mais la réponse est choquante. Cette lettre laisse à penser qu'au Polygone la vie est très  dangereuse, elle ne l'est pas plus qu'ailleurs.

Les solutions proposées qui font appel aux dérives sécuritaires ont déjà montré leur inefficacité. L'augmentation des effectifs de police , de caméras de vidéo surveillance n'auront aucun effet préventif sur les actes délictueux, des jeunes en particulier.

Au contraire, ce qui se prépare à Valence c'est une augmentation de la délinquance des très jeunes dans quelques années. En effet il est bénéfique pour certains enfants d'être en dehors de leur milieu familial pour avoir une ouverture sur le monde, sur la culture, les échanges avec d'autres enfants de cultures différentes, ceci dans le cadre scolaire et périscolaire. Hors d'après ce que m'expliquent les jeunes parents au cabinet, la réforme des rythmes scolaires à Valence est une catastrophe en ce qui concerne une avancée vers plus d'accès à une culture commune. Il s'agit seulement d' une augmentation du temps de garderie sans réelle volonté d'éveil et d'épanouissement. Les enfants sont de plus en plus livrés à eux-mêmes dans la cour, 15 mn de plus au temps de midi et presque 45 minutes entre 15h45 et 16h30, et en plus c'est payant !!

N . Daragon, c'est un fait, ne connaît pas les besoins de l'enfant, il devrait faire une formation accélérée en début de mandat et corriger les mauvaises décisions qu'il a prises. S'il ne fait pas ça de plus en plus d'enfants vont être livrés à eux-mêmes dès 15h45 (pourquoi payer pour ne rien faire!!) ou occuper le temps sur les différents écrans auxquels ils ont accès, et dans peu d'années nous nous désolerons d'actes délictueux effectués par des enfants de plus en plus jeunes . Ce ne sont pas les familles qu'il faudra accuser mais les élus sans expérience, comme le Maire de Valence, incompétents dans ce domaine si important de l' enfance, qui ont pris des décisions totalement incohérentes et préfèrent investir dans la répression bête et méchante plutôt que dans la prévention des conduites à risque pour les enfants. C'est du gâchis, mais qui porte sur les générations futures et c'est vraiment triste.

Repost 0
Danielle PERSICO
commenter cet article

Pages