Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Danielle PERSICO
  • Le blog de Danielle PERSICO
  • : Informer les habitantEs sur la vie politique et la vie municipale et échanger sur les engagements qui me tiennent à coeur
  • Contact

Recherche

28 juillet 2009 2 28 /07 /juillet /2009 22:42

De nombreuses voix s'élèvent  pour dire que l'usage des couches jetables peuvent être  un risque pour la santé des enfants et  que le risque existe pour l'environnement.

Aspect sanitaire :

La température du scrotum  dans la couche jetable  bien étanche est de 1 ° supérieure à celle de la couche en coton, quid sur le  développement des testicules ?

Des analyses réalisées par Greenpeace en 2000 ont démontré la présence de TBT (trybutil étain) dans certaines couches jetables. Le TBT a des effets délétères sur le système hormonal de l’homme et sur le système immunitaire.

Les couches jetables contiennent des composés organiques volatiles incluant Toluène, Ethylbenzène, Xylène et Dipentène.

Le gel super absorbant est le polyacrylate de sodium, considéré comme le produit le plus efficace pour absorber les liquides. Utilisé pour les tampons hygiéniques des femmes il en a été retiré en 1985 pour avoir été mis en cause dans le syndrome de choc toxique présenté par des femmes utilisatrices. Il est recommandé de ne pas déchirer les couches afin de ne pas en extraire la poudre.

Le blanchiment des couches jetables au chlore génère des produits toxiques comme la dioxine dont on retrouve les traces dans les couches elles-mêmes.

La nature toxique de toutes ces substances sur l’homme et sur l’environnement, devrait conduire à appliquer le principe de précaution et inciter à ne pas soumettre  les enfants à leur contact permanent 24h sur 24 les deux premières années de leur vie.

 

 Aspect environnemental


Une seule couche jetable joue son rôle quelques heures puis subsiste 200 à 500 ans sous terre.

Une seule couche de coton s’utilise 200 fois peut servir de chiffon et se décomposer totalement en 6 mois.

les couches jetables repésentent une grande part de nos déchets ménagers et nous ne pourrons pas prévenir en amont la production des déchets sans s'attaquer à ce sujet.

Aspect économique.


Même en comptant le prix de l'eau , de l'électricité pour la machine à laver et le sèche-linge le prix est plus bas pour les couches lavables, et en plus les enfants qui ressentent le fait d'avoir les fesses humides quittent plus vite les couches.

Au total il apparaît donc que les couches lavables ont des avantages sur les couches jetables à de nombreux points de vue économique, écologique et de confort.

Malgré tous ces arguments il est difficile de changer les habitudes autant pour les familles que pour les collectivités.

Pourtant certaines crèches dans d'autres villes  sont passées aux couches lavables, ce n'est peut-être pas  impossible !!

 

Pour les anciennes mamans qui comme moi ont utilisé les couches lavables il y trente ans les  fameux carrés de coton, les nouvelles couches n'ont rien à voir. Elles sont bien plus pratiques, demandent surtout un peu d'organisation pour le lavage en machine.


Repost 0
28 juillet 2009 2 28 /07 /juillet /2009 22:23

Les Verts sont favorables à une taxe climat énergie mais pas n’importe laquelle. Nous reconnaissons que le fait qu’elle soit programmée rapidement va dans le bon sens. Cela dit, nous regrettons l’exclusion de l’électricité, issue en grande partie du nucléaire ou des centrales à charbon.

Nous regrettons aussi l’exclusion des industries les plus polluantes, celles qui émettent le plus de CO2 parce qu’elles sont liées au marché des quotas. Il faut lier cette nouvelle taxation avec le marché des quotas pour avoir une taxe climat énergie efficace. Mais ce que nous déplorons en premier lieu c’est que ce sont les ménages qui devraient être les premiers payeurs. Sur les 8 milliards que cette taxe pourrait rapporter à l’État, plus de 50% seraient payés par les ménages. Il est bien question d’un « chèque vert » mais le dispositif reste flou. Il n’est pas lié aux conditions de ressources, mais à des conditions géographiques - éloignement du lieu de travail - et des conditions de type de chauffage choisi. Cette dernière condition donne une prime au nucléaire, puisque l’électricité n’est pas concernée par cette taxe. Il est dommage aussi que M. Rocard et la commission se limitent à des mesures incitatives qui encourageraient les ménages et les entreprises à modifier leur comportement. Il faudrait proposer aussi et surtout des mesures de soutien aux investissements qui contribuent à faire baisser les émissions de gaz à effet de serre, comme dans les secteurs du logement et du transport pour ne pas pénaliser les plus défavorisés. On ne peut pas se limiter à des mécanismes de marché. Concrètement, il faut soutenir les investissements dans les transports collectifs, l’autopartage, les énergies renouvelables, l’isolation des bâtiments... Le rapport Rocard sur la taxe climat énergie représente un petit pas mais encore insuffisant compte tenu de l’urgence climatique et sociale.


Communiqué de presse des Verts

 

Repost 0
27 juin 2009 6 27 /06 /juin /2009 00:46
Quand je vois ces milliers de bouteilles plastiques, ces parents qui se fatiguent à porter l'eau de boisson mais pour quoi tout ça!! Que de temps perdu, de déchets en supplément!!

Une conférence de presse a eu lieu jeudi pour confirmer la bonne qualité de l'eau du robinet à Valence;

Quelques éléments pour faire son choix:
l'eau en bouteille est 1900 fois plus chère que l'eau du robinet
86 % des bouteiles se retrouvent aux déchets  soit 1500 bouteilles chaque seconde.
26 milliards de litres consommées aux USA correspondent à 17 000 000 barils de pétrole, 2 500 000 tonnes de CO2 produits
soumises à la chaleur (transport en camions) elles peuvent dégager des produits qui peuvent provoquer des cancers les fameux bisphénols qui se retrouvent aussi dans les biberons que l'on fait chauffer.

Repost 0
27 juin 2009 6 27 /06 /juin /2009 00:38

Bientôt les vacances .


L'écotourisme est à la mode, n'est ce pas un prétexte ? Mais il  ne doit pas être confondu avec une réflexion écologique sur la manière de passer des vacances.


A ce sujet, une récente publication de l'Institut Français de l'Environnement, montre les effets des vacances des français sur l'environnement (http://www.ifen.fr/donnees-essentielles/societe/menages/les-impacts-des-vacances-des-francais-sur-l-environnement.html) . Cette enquête montre notamment le fort impact des déplacements aériens sur les émissions de gaz à effets de serre, responsables du dérèglement climatique : les déplacements en avion (11 millions de séjours) des français émettent autant de CO2 que les déplacements en voiture pour 165 millions de séjours, soit environ 13 Mteq de CO2 pour chaque catégorie.

 

Repost 0
27 juin 2009 6 27 /06 /juin /2009 00:36

 

Le remaniement ministériel ne laisse aucun espoir à une inflexion dans la politique du gouvernement, bien au contraire. La nomination d’Hortefeux, d’Estrosi, la promotion d’Alliot-Marie laissent présager du pire, annonçant une politique encore plus libérale, plus sécuritaire et anti-écologique.

Ce petit jeu de chaises musicales ne modifiera pas substantiellement la ligne politique du gouvernement. Les Verts jugent l’équipe Fillon-Sarkozy sur la réalité de leurs actes plutôt que sur leur mise en scène. Le vote au rabais des lois Grenelle montre que la droite n’est hélas pas à la hauteur de la crise écologique que nous traversons.

Ce remaniement montre que le gouvernement se radicalise avec la nomination des pires réactionnaires du champ politique que sont MM. Estrosi ou Lellouche et en accordant une promotion à Michèle Alliot-Marie.

Avec la disgrâce de Rachida Dati et la rétrogradation de Rama Yade, on peut constater que l’ouverture sur la diversité à des postes régaliens recule ! Ce n’est pas le petit secrétariat d’Etat donné à Nora Berra qui va compenser. Que dire aussi de la suppression d’un poste dédié aux droits de l’homme, même s’il n’était que symbolique.

Le seul fait notable de ce jeu de quille ministériel est la tournure que prend cette soi-disant ouverture. Du côté des écologistes c’est l’échec. Du côté de la gauche, elle se réduit à une personnalité recrutée avant tout pour son patronyme, quelles que soient ses qualités.

Peut-être les animateurs qui se nomment Blum ou Royal auront-ils eux aussi une chance de promotion au prochain remaniement ?

 

 

 

 

 

Repost 0
Danielle PERSICO - dans GOUVERNEMENT
commenter cet article
27 juin 2009 6 27 /06 /juin /2009 00:34


  Après l’écoute du discours de Versailles, il est légitime de se demander s’il était nécessaire de bousculer la Constitution et de dépenser près d’un million d’euros pour assister à une compilation d’annonce déjà vue.
Sur la forme, l’allocution de Nicolas Sarkozy avait tout d’un discours de campagne électorale.
Sur le fond, il y avait peu d’annonces précises et nouvelles. Il ne suffit pas de proclamer le changement pour qu’il ait lieu. Quand Nicolas Sarkozy évoque la crise écologique, on peut se demander pourquoi, près deux ans après le Grenelle, la loi Grenelle I n’est toujours pas définitivement votée par le Parlement.
Quand il évoque la situation dans les prisons françaises, dont « l’état serait une honte pour notre République », on s’interroge sur les raisons du blocus autour de la -très timide- loi pénitentiaire.
Quand il dénonce les inégalités dans nos banlieues, on souhaiterait savoir ce qu’est devenu le grand plan « Espoirs Banlieues » lancé il y a 18 mois.
Sur la « taxe carbone », Les Verts restent bien sûr ouverts à une discussion sur la contribution énergie-climat ou sur la réforme, indispensable vers une fiscalité écologique. Mais il ne faudrait pas que cette contribution se transforme en charge supplémentaire pour les foyers les moins aisés. Il ne faudrait pas non plus qu’elle se substitue entièrement à la taxe professionnelle, les communes se battant alors pour attirer les industries les plus polluantes chez elles.
Il est surprenant que la situation des intérimaires et de l’ensemble des salariés précaires n’ait pas été évoquée, alors qu’ils sont les premiers concernés par la crise.
Sur le grand emprunt national ou la réforme des retraites, il faudra avoir plus d’éléments pour se prononcer. Nous resterons vigilants sur ces réformes.

Repost 0
14 juin 2009 7 14 /06 /juin /2009 23:13
On l'attendait depuis longtemps ce résultat amenant l'écologie politique comme une vraie force alternative mais pas seulement une force supplétive du parti socialiste.C'est la première fois depuis 1978 que le PS n'est pas le premier parti de gauche.
A Valence nous saluons l'excellent résultat de la liste Europe Ecologie conduite par Michèle Rivasi 26.46 % (PS 14.53%), sur la région 18.27% (PS 14.49%), et au plan national 16.2% (PS 16.4 %).

On entend souvent dire  qu' en période de crise les électeurs se replient  sur les partis traditionnels, ce n'est pas ce qui s'est passé. La convergence des crises écologiques, sociales, économiques, financières  a permis l'émergence d'une force politique porteuse d'espoir. Depuis 25 ans les Verts ont des propositions nouvelles attendues par les gens , les éluEs verts au quotidien prouvent que des solutions sont possibles.

La réusssite tient à plusieurs circonstances :

1 l' élection européenne est plus  favorable aux écologistes; élection proportionnelle, loin des enjeux locaux
2 La cohérence du projet politique :  les Verts ont un réel projet européen, ils ont été le premier parti organisé au niveau européen depuis 1994,et  le seul parti organisé au niveau mondial. La force  du message et du contenu du programme 70 pages de propositions, nous a permis d'être crédible.
3 La capacité de travailler ensemble malgré la diversité  des candidats du rassemblement.

Nous sommes lucides
1 C'est toujours la droite de Sarkosy qui est le premier parti en France et nous devrons être devant!
2 L'Europe est également à droite, et les actions à mener vont être dures (empêcher la réélection de Baroso à la tête de la commission européenne en premier lieu)
3 les crises sociales et écologiques s'aggravent de jour en jour et les changements doivent être  entamés rapidement pour ne pas augmenter les famines, la pauvreté, les violences...


 Nous devons poursuivre ce rassemblement des écologistes, nous devons être constants dans nos propositions, pour offrir à l'électorat de gauche une alternative, l'écologie politique, véritable  écologie de transformation sociale, qui n'est pas une écologie d'accompagement! .

Repost 0
Danielle PERSICO - dans EUROPE
commenter cet article
4 juin 2009 4 04 /06 /juin /2009 09:06
On connait le sérieux des publications de la revue Prescrire . Dans le dernier numéro (tome 29 N°308) un article sur colorants alimentaires et symptômes d'hyperactivité chez l'enfant est publié. Je retranscris les conclusions : " En pratique: éviter les colorants alimentaires. Les données cliniques sont limitées mais convergeantes. certains colorants alimentaires semblent bien augmenter l'activité des enfants déjà considérés comme hyperactifs, et aussi l'acivité des enfants bien portants. Même si le mécanisme du phénomène n'est pas élucidé, ces données incitent à éviter les colorants alimentaires ".

Repost 0
4 juin 2009 4 04 /06 /juin /2009 08:57
Nous avons voté au Conseil Municipal du 2 Juin , la possibilité pour l'association REVV de disposer d'un local inoccupé ancien garage pour ses activités. Cette association fête ses 20 ans cette année, c'est une reconnaissance de la part de la ville; depuis longtemps REVV demandait un local sans résultat. La "maison du vélo" va prendre tournure avec les informations , actions de sécurité, marquages, accompagnement à l'apprentissage du vélo, concertation avec les élues et les services...Toutes ces actions reconnues vont être renforcées, et adhérente depuis l'origine je m'en félicite.
Repost 0
Danielle PERSICO - dans DEPLACEMENTS
commenter cet article
4 juin 2009 4 04 /06 /juin /2009 08:36

Belle soirée hier soir au Lux autour de la projection du film de Bernard Martino en sa présence. Des échanges riches avec la salle sur cette expérience à la fois pédagogique, éducative,  où depuis 60 ans tout est mis en oeuvre pour que le bébé soit traité avec respect.
Les principes à Loczy établis par une pédiatre aux idées révolutionnaires Emmi Pikler sont fondés sur
la prise en compte de l'activité autonome du bébé
la valeur de la relation affective privilégiées avec un adulte
la nécessité de favoriser chez l'enfant la prise de conscience de lui-même et de son environnement.

Toutes ces valeurs fondamentales autonomie, responsabilité respect si elles sont partagées par les adultes et transmises aux enfants dès le plus jeune âge, c'est un formidable espoir pour l'évolution des relations humaines.
Et en tant qu'élue verte en charge de la petite enfance, je suis ravie de permettre la connaissance à des professionnels et des parents de cette"philosophie" pour accompagner le tout-petit et de permettre l'échange avec Bernard Martino passeur d'idées nouvelles grâce à ses films, ses livres.


Repost 0

Pages