Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Danielle PERSICO
  • Le blog de Danielle PERSICO
  • : Informer les habitantEs sur la vie politique et la vie municipale et échanger sur les engagements qui me tiennent à coeur
  • Contact

Recherche

7 novembre 2012 3 07 /11 /novembre /2012 14:57

On m'interroge étant donné l'actualité sur le sujet du droit au mariage et à l'adoption pour tous aussi je confirme ma position qui est claire qui est celle du parti auquel j'appartiens et aussi le fruit de mon expérience professionnelle.

Tous les ciotyenNEs ont les  mêmes droits  quelque soit leur sexe, le mariage est une protection à la quelle ont droit les homoparents .

Je côtoie comme pédiatre des couples de même sexe  qui ont des enfants et ces derniers n'ont pas les mêmes droits que leurs copains et copines, ils n'ont pas droit à deux parents et ils sont des milliers dans cette situation en France, ce n'est pas juste.

Le droit de visite en cas de séparation, la garde en cas de décès sont laissés à l'appréciation du juge ; certains tribunaux refusant d'accorder la délégation d'autorité parentale à l'homoparent.

La société évolue, les formes de  familles évoluent ( concubinage, familles recomposées...) nous avons à nous interroger et avancer. Par rapport à mes positions sur le sujet lorsque j'étais étudiante ou en début de carrière de pédiatre j'ai évolué, et c'est bien en réfléchissant au sein  de notre parti, de la commission LGBT (lesbienne, gay, bi et trans), ou au sein de  la commission santé, mais aussi en côtoyant les couples de même sexe et leurs enfants, de par mon métier,  que j'ai évolué. Et je remercie tous les parents et leurs enfants qui m'ont permis  cette évolution.

 

C'est pour ces raisons d'égalité des droits et de liberté de choix  que les députéEs EELV voteront la loi pour le droit au  mariage et à l'adoption  pour tous.

Personnellement je pense aussi qu'il faudra ouvrir la Procréation Médicalement Assistée aux couples homosexuels puisque les couples hétérosexuels y ont accès. Ce projet de loi est donc à minima et c'est  un recul par rapport aux engagements de François Hollande de ne pas inscrire la PMA dans la loi de suite.

 

J'aimerais aussi qu'il y ait un débat sur la grossesse pour autrui, nous y reviendrons sans doute.

 

 

 

          

 

 

 

 

 

Repost 0
17 juillet 2011 7 17 /07 /juillet /2011 22:55

Je publie ce texte d'un militant EELV membre du Conseil Fédéral, que je ne connais pas,  mais je trouve son analyse pertinente. A lire aussi l'analyse d'Edwy Plenel sur Médiapart du 16 Juillet..

 

 

Applaudir les engins de mort


par Alain Refalo, membre du Conseil Fédéral d’Europe Ecologie – Les Verts


La déclaration d’Eva Joly a fait l’effet d’une bombe. Le jour du 14 juillet, proposer de supprimer le défilé militaire, sujet totémique s’il en est, a suscité quantité de commentaires sur tout l’échiquier politique. Si les représentants de la droite et de l’extrême droite se sont déchaînés contre la candidate à l’élection présidentielle, rivalisant opportunément dans une surenchère de propos aussi odieux que malhonnêtes, ceux de la gauche n’ont malheureusement pas été en reste, poussant des cris d’orfraies devant tant d’irresponsabilité et dénonçant l’incongruité d’une telle proposition. Ces derniers montraient finalement, sur ce sujet sensible qui touche à l’armée et à la défense, une véritable connivence avec la droite.
Un jour, sans doute lointain…, on saluera les propos d’Eva Joly comme l’ouverture d’une véritable brèche dans le mur du militarisme français. Car de quoi s’agit-il ? Il s’agit ni plus ni moins de dénoncer ce spectacle affligeant et déshonorant qui consiste à venir applaudir les derniers bijoux de la quincaillerie militaire. Ce ne sont pas seulement des hommes revêtus d’un uniforme et qui ont fait le « choix » de consacrer leur vie à l’institution militaire que le peuple est convié à saluer sur les Champs Elysées, mais ce sont des centaines d’engins de mort, des chars et des missiles, que notre pays se glorifie d’exporter aux quatre coins du monde pour le plus grand malheur des peuples du Sud qui n’en finissent plus de mourir. Existe-t-il spectacle plus indécent et plus immoral que cette pitoyable procession où la patrie ne serait grande que par la taille de ses missiles, la puissance de ses chars, la beauté de ses uniformes ? En réalité, il symbolise, plus que tout autre, la culture de la violence et de la guerre qui domine encore et toujours nos sociétés. A travers le culte rendu aux armes, y compris de destruction massive, nous perpétuons de générations en générations, l’idée que seules la violence et la guerre peuvent défendre la justice et la paix, alors qu’elles les bafouent toujours, partout, pour le malheur de notre fragile Humanité.« La musique qui marche au pas cela ne me regarde pas », chantait le poète. En réalité, cela nous concerne tous. Au plus haut point. Car marcher au pas, et qui plus est, venir admirer la marche au pas, n’est-ce pas le symbole de l’abdication des forces de la raison et de la conscience qui pensent, parfois contre la société qui dort ? N’est-ce pas le projet ultime des états totalitaires de soumettre la société et les citoyens à l’obéissance inconditionnelle, celle qui ne laisse aucune place à la divergence, à la dissidence et finalement à la résistance ? En quoi ce spectacle dégradant de l’humanité qui se renie a-t-il une quelconque place dans un pays qui prétend rester fidèle aux valeurs de la fraternité ? Notre incohérence conjuguée à notre arrogance éclate au grand jour. Et lorsque cela est dit, cela n’est pas compris. Seule la dénégation nauséabonde et l’insulte publique tiennent lieu de réponse. Oui, il n’est pire sourd que celui qui ne veut pas entendre raison.Le 14 juillet 1789, ce n’est pas l’armée qui a pris la Bastille, c’est le peuple qui a pris la Bastille à l’armée. C’est le peuple, les citoyens en insurrection, qui ont été les acteurs de la Révolution. Ce seul rappel historique devrait signifier toute la stupidité d’un défilé militaire que seule la France maintient en Europe, envers et contre tout, au nom d’une soi-disant unité nationale autour de son armée. Quelle armée ? Celle des conquêtes napoléoniennes ? celle qui tire contre le peuple insurgé à Paris en 1830 ? celle de la défaite de 1940 ? celle de la torture en Algérie ? Non, bien sûr, tout cela est oublié et renié. Il s’agit de l’armée qui a vaincu à Valmy en 1792, qui a défendu la République contre les forces coalisées des monarchies européennes. Pauvre pays, si sélectif dans sa mémoire, si peu ouvert aux autres, si imbus de son arrogance et si incohérent avec ses propres valeurs.Alors bien sûr, on ne soutiendra pas l’idée d’un défilé les enfants des écoles le jour du 14 juillet... Certains ont cru voir dans la proposition d’Eva Joly une réminiscence des défilés patriotiques des citoyens « volontaires » dans les pays de l’Est sous le joug communiste. Comparaison fallacieuse qui en dit long sur le niveau de notre débat politique. Mais l’idée que ce jour là, nous revisitions ensemble les fondements de notre vivre ensemble sous la triple bannière de la Liberté, de l’Egalité et de la Fraternité, aurait infiniment plus de sens que de subir passivement une parade militaire d’un autre âge. La fête nationale, qu’il ne s’agit pas de remettre en cause, aurait les accents enthousiastes d’un pays qui veut encore être acteur de l’Histoire, ouvert aux défis du XXIème siècle. Qui ne succombe pas à la peur de l’avenir, mais qui le construit sans renier ses valeurs profondes.Ce pavé d’Eva Joly dans la mare des partisans de l’inconséquence naïve qui pourfendent si facilement les « hérétiques de la nation » et qui entendent faire la leçon aux « doux rêveurs » nous amène à préciser qu’ Europe Ecologie – Les Verts n’est pas un mouvement « pacifiste ». Le pacifisme est une maladie infantile de la non-violence, non-violence dont les écologistes se réclament. Le pacifisme dénonce avec raison les horreurs de la guerre et  refuse également avec raison les moyens de la guerre, mais il ne propose rien pour combattre les injustices et les tyrannies. Il nous faut sortir des insuffisances du pacifisme pour entrer dans la dynamique et le réalisme de la non-violence qui résiste aux injustices, propose des alternatives crédibles à la guerre et construit durablement la paix dans la cohérence de la fin et des moyens. Il s’agit de sortir de la culture de la violence dont le défilé militaire du 14 juillet est l’un des symboles visibles et médiatiques pour entrer dans une culture de la non-violence qui offre une nouvelle espérance aux générations futures. L’élection présidentielle de 2012 et la perspective d’un contrat de gouvernement entre les forces de gauche devront aussi mettre en débat un certain nombre de « certitudes » telles la dissuasion nucléaire et les ventes d’armes, autant de dogmes et de tabous sur lesquels la droite et la gauche se différencient si peu, et qui donnent une image de notre pays bien peu conforme à ses idéaux. Une politique de gauche sur les questions de défense est possible qui conjugue éthique et responsabilité. A condition de le vouloir. Les écologistes doivent être l’aiguillon du parti socialiste sur ces thématiques. En ouvrant le débat et en l’alimentant d’analyses et de propositions constructives. Ce n’est pas seulement une question de morale, mais aussi d’efficacité politique et stratégique. Et « accessoirement » une exigence budgétaire et économique… Le 16 juillet 2011 

Repost 0
25 mars 2011 5 25 /03 /mars /2011 21:37

 

Il y a trois jours c'était la croisade en Lybie, avant hier c'était sur l'immigration, hier sur les signes religieux, jusqu'où va pouvoir aller Claude Guéan  ce ministre de l'intérieur ancien préfet de la République sans qu'il ya ait des sanctions au minimum des explications?

 

 Il a bien mal lancé le débat  sur la laïcité, le ministre quand il a fait cette déclaration  : «Les agents des services publics évidemment ne doivent pas porter de signes religieux, manifester une quelconque préférence religieuse, mais les usagers du service public ne doivent pas non plus»!! C'est ce genre de propos imbéciles qui  distillent  et banalisent les idées du Front National et montent les gens les uns contre les autres.

Qui était  visé ? Le curé en soutane qui vient voter, le  rabin avec sa  kippa qui prend le bus...en fait ce sont les musulmans qui sont visés indirectement.

Ce sont les prières dans la rue et le refus de soins médicaux d'ordre religieux qui sont surtout pointés. Mais est-ce si fréquent ?. Ces deux situations  ne semblent pas l'être autant et ne doivent pas être stigmatisées mais expliquées. En tout cas par expérience professionnelle le cas des femmes ne voulant pas se faire examiner par un homme médecin  se pose rarement en cas d'urgence, ou lors  des gardes. Si  ce n'est pas urgent les personnes peuvent avoir le choix du médecin.

Pour les prières dans la  rue je ne pense pas que les personnes soient très à l'aise de faire leur prière dans ces conditions, et s'arrangent certainement  pour ne pas être vues en tout cas je n'en ai jamais vues  à Valence ou alors elles se cachent bien!! 

 

Et ce débat sur la laïcité que redoutent la plupart des responsables religieux en France  ne risque-t-il pas de tourner à la stigmatisation de l'islam ? A suivre de près tant il est vrai quela laïcité est une valeur que l'on doit défendre sans stigmatisation d'une religion.

Repost 0
30 janvier 2011 7 30 /01 /janvier /2011 15:29

MARIAGE HOMOSEXUEL : QUAND CESSERA LA DISCRIMINATION ?

Le conseil constitutionnel a aujourd'hui pris une décision très décevante, en entérinant la discrimination qui interdit aux couples homosexuels de se marier. Une discrimination est encore plus insupportable quand elle est acceptée par les lois. Pourtant, dans un pays démocratique et laïc, rien ne justifie que les couples de même sexe ne puissent pas se marier ou adopter.
Cette décision du conseil constitutionnel oblige maintenant les politiques à prendre leurs responsabilités. Les écologistes se sont toujours prononcés pour l'égalité des droits entre individus, quelles que soient leurs orientations sexuelles. C'est le sens des propositions de lois que nous avons portées dans le passé.
Pourquoi la droite ne met-elle pas fin à cette discrimination ? Afin que chacun prenne ses responsabilités, nous demandons qu'une loi reconnaissant l'égalité des droits au mariage et à l'adoption pour tous les couples soit étudiée au Parlement.

Cécile Duflot
Secrétaire nationale Europe Ecologie/ Les Verts

Repost 0
25 janvier 2011 2 25 /01 /janvier /2011 22:54

Le sénat doit se prononcer ce soir sur la proposition de loi "Assistance médicale pour mourir". L'adoption de ce texte permettrait enfin à chacun de décider de mettre fin à ses souffrances,  de mettre fin à sa vie qu'il considère comme une vie misérable.

Pour Jean desessard le sénateur EELV,

"L'encadrement de l'aide à mourir permettra également de mettre un terme 
à des pratiques clandestines. C'est l'illégalité qui conduit à des
situations abusives ou dangereuses, pas la légalité»

Pour les sénateurs et sénatrices EELV, le texte sur la légalisation de l'aide médicale pour mourir apporte toutes les garanties nécessaires pour protéger les patients qui en font la demande, leurs proches et les équipes médicales comme c'est déjà le cas en Belgique depuis plusieurs années sans que l'on ne constate de dérives.





Repost 0
27 août 2010 5 27 /08 /août /2010 15:53

Roms et « gens du voyage » : des citoyen/nes à part entière, en Europe comme en France

Les élu/es écologistes et les Roms

par Catherine HERVIEU, vice présidente de la FEVE, vice président au Grand Dijon

par Florence FEVRIER, membre de la FEVE, conseillère municipale à la Ville de Nantes

par Jean-François CARON, président de la FEVE, maire de Loos-en-Gohelle

 

Réuni/es aux journées d'été du Rassemblement des écologistes à Nantes, les élu/es Verts et écologistes s'indignent de la politique discriminatoire du Gouvernement à l'encontre des Roms et des « gens du voyage ».

 

La politique menée par le gouvernement cherche à détourner l’attention de l'opinion publique des scandales qui affectent plusieurs dirigeants du gouvernement.

Présenter les « gens du voyage », de nationalité française, et les Roms migrant/es, pour la plupart citoyen/nes européen/nes, comme des délinquants en puissance est scandaleux, eu égard aux engagements de la France au sein de l’Union européenne, devant le Conseil de l’Europe, et compte tenu de sa présence au sein du Conseil de sécurité de l’ONU.

Expulser ces familles, sans solution de relogement, est indigne, notamment parce que les gens du voyage ne disposent pas des aires d’accueil et de stationnement que la loi Besson prévoit, depuis dix ans, dans toutes les communes de plus de 5000 habitant/es.

Mettre à la rue des familles, roumaines ou bulgares, ne fait que déplacer et aggraver la précarité de ces Européen/nes ayant droit à la libre circulation au sein de l'Union européenne depuis janvier 2007.

Le Gouvernement persévère dans des attitudes et comportements régressifs n’ouvrant aucune perspective d’avenir pour les migrants en général et les Roms en particulier....

 

Réunie à Nantes la Fédération des élu/es Verts et écologistes (FEVE) demande :

 

·         Que les Roms ne soient pas considéré/es comme des citoyen/nes européen/nes de seconde zone : ils sont la première des minorités culturelles (entre dix et douze millions de personnes) en Europe.

·         Que les personnes françaises vivant en habitat mobile bénéficient également du strict respect de notre Constitution (dispositions actuelles, en France, concernants en particulier, les titres d’identité, le droit de vote, et le droit à circuler donc à stationner).

·         Que les déclarations du Parlement européen, en 2005, en 2006, en 2007... et en 2010, à l’occasion du second Sommet des Roms, soient votées par tous les Etats membres.

·         Que soit institué un travail politique et juridique en concertation avec les représentant/es de ces communautés.



Repost 0
23 juin 2010 3 23 /06 /juin /2010 23:09

Stéphane Guillon et Didier Porte chroniqueurs critiques de l'actualité  politiques  viennent d'être mis à la porte de France Inter.

Le nouveau président de France Télévision annoncé pour cet été  serait   un proche de N. Sarkosy via son ami A. Lagardère.


Toutes ses manoeuvres sont les symptomes de liens entre les pouvoirs politique, médiatique et financier. A l'approche de 2012 le pouvoir essaie de mettre en ordre de marche les médias et d'éliminer les esprits libres qui se risqueraient à des critiques.


Que faire ? Soutenir les médias alternatifs : Médiapart, Rue 89 tous les deux soumis à des mises en examen ou plaintes.


Ecouter une des dernières chroniques de Stéphane Guillon. " le gouvernement et les bleus"

http://www.dailymotion.com/video/xdrf7j_le-gouvernement-et-les-bleus-meme-c_fun

Repost 0
17 décembre 2009 4 17 /12 /décembre /2009 23:32
Les achats de Noêl sont sans doute faits pour beaucoup d'entre nous néanmoins c'est bien en cette période qu'il convient de rappeler que nous pouvons agir sur la santé de nos enfants par le choix des cadeaux offerts.

Le magazine 60 millions de consommateurs à révélé que près de la moitié des 66 produits de Noël destinés aux enfants qu’il avait testé contenait des produits toxiques. Formol, colorants azoïques, métaux lourds... la liste des produits cancérogènes et reprotoxiques est longue.

 

On vend en France 180 millions de jouets dont 90 % ne sont pas contrôlés.

Il est plus que temps de mettre en place des normes qui permettent aux industriels d’utiliser des procédés de fabrication sans danger pour la santé des enfants. Il en existe chez certains commerçants.

 

Nous aurions aimé lancer une campagne de communication municipale  sur" le téléphone portable avant 12 ans c'est non",  au moment de Noêl,  mais nous nous sommes réveillés un peu tard !! Un projet pour l'an prochain.

 

J'ai pu aussi constater l'inquiétude des enseignants au sujet de ces jeux de carte à la mode où ce sont des parties de  catch qui sont jouées aux cartes . Des effets pervers de ce jeu :  disputes avec parfois actes  violents et  traumatismes, vols (1.50€ la carte), mises d'argent, c'est le contraire du jeu coopératif où tout le monde participe sans pour être forcément le vainqueur. Le Conseil d'administration du collège Jean Zay où je siège a décidé de l'interdire dès la rentrée de Janvier.  Cela semble bizarre d'interdire un jeu de cartes mais dans ce contexte j'ai été convaincue par les arguments.

catch.jpg

Repost 0

Pages