Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Danielle PERSICO
  • Le blog de Danielle PERSICO
  • : Informer les habitantEs sur la vie politique et la vie municipale et échanger sur les engagements qui me tiennent à coeur
  • Contact

Recherche

17 avril 2013 3 17 /04 /avril /2013 01:06

Les copains m'ont dit  ce soir  que Nicolas Daragon via la presse s'est exprimé et  pense que les écologistes dont Danielle Persico sont responsables du départ du rallye Monte Carlo de Valence.

Je n'ai pas lu l'article mais je suis honorée de l'importance qui nous est donnée par M. Daragon, mais il n'en est rien malheureusement. Nous pestons sur les courses automobiles depuis des années, et sur toutes les courses ici ou ailleurs. Si le rallye est parti de Valence c'est sans doute pour des avantages logistiques ou financiers que sais-je !! Et je ne me réjouis pas puisqu'il n'est que déplacé mais pas stoppé. Le bruit, les moteurs, la dépense d'argent et d'énergie, seront toujours là, il est vrai un peu plus loin, pas sous nos yeux. Mais l'incohérence d'une société du gaspillage en période de crises et d'indispensable transition énergétique sera toujours aussi révoltante.

Dans les Hautes-Alpes aussi il y a  des écologistes qui résistent !!

Repost 0
Danielle PERSICO - dans SPORT
commenter cet article
20 janvier 2013 7 20 /01 /janvier /2013 23:34

Le rallye est terminé mais nous demandons son arrêt définitif aurpès du ministre de l'écologie et du ministre des sports.

Pour cela une pétition circule que vous pouvez signer si vous partagez ce point de vue

 

http://www.change.org/fr/pétitions/premier-ministre-et-ministres-de-l-ecologie-et-des-sports-suppression-du-rallye-monte-carlo

Repost 0
Danielle PERSICO - dans SPORT
commenter cet article
14 janvier 2013 1 14 /01 /janvier /2013 10:50

"Il est temps de comprendre combien est fou le désir de vouloir aller vite quand on tourne en rond" cette phrase d'Albert Jacquard s'applique très bien au rallye Monte-Carlo.

 

Comme chaque année au mois de Janvier les course automobiles nous sont imposées :  Paris-Dakar, Rallye Monte Carlo.

Dès demain à Valence, les moteurs des voitures de course vont vrombir sur le plateau de Lautagne, pour le « shake- down », la séance de mise au point.

Les écologistes ne peuvent pas rester sans rien dire sur l'impact négatif de ces courses sur le long terme.

Le sens de l'engagement des écologistes, et leur responsabilité, est de refuser d'assister passivement à l'épuisement des ressources  naturelles, aux dérèglements climatiques, aux pollutions diverses avec leurs conséquences sur la santé et aussi  à l'aggravation des inégalités sociales et économiques.

 

Nous pensons que les crises économiques, sociales et écologiques sont liées et qu'on ne pourra pas améliorer les conditions de vie de nos concitoyens sans traiter les trois causes.

A l'heure où le gouvernement entame un débat sur la transition énergétique, où l'agglomération travaille sur un Plan Climat Energie Territorial, où Valence s'affiche comme ville éco-citoyenne, ce rallye dans notre ville est la preuve de certaines incohérences des politiques. Ce n'est pas facile puisque cela plaît beaucoup. La popularité d'une manifestation ne doit pas être un argument pour des politiques responsables mais un déclencheur pour une réflexion en associant le plus grand nombre, en pesant les avantages et les inconvénients.

 

        Les arguments pour un moratoire sur les courses automobiles dans un futur proche ne manquent pas et je vais faire l'exercice de les rappeler :

       De manière très concrète, l’organisation du rallye entraîne une série de nuisances pour les riverains, pour les habitants de Valence ou des zones par lesquelles passe le rallye.

         Le bruit, la pollution de l'air, la vitesses des voitures .                        

         Une nouvelle étude vient de sortir montrant la diminution de l'espérance de vie causée par la pollution de l'air. En tant que pédiatres nous le savons depuis longtemps mais rien vraiment ne change, on peut se demander ce que vaut la santé des enfants auprès de nos responsables ? L'augmentation des bronchiolites, de l'asthme, de l'hospitalisation chez les enfants ou les personnes fragiles ? Même si la pollution engendrée par les courses automobiles est une petite part de la pollution globale, maintenir les courses motorisées est une incohérence dans les décisions.

Sur le plateau de Lautagne, que notre majorité souhaite transformer en poumon vert de la ville, y accueillir les jardins familiaux, et développer une agriculture sans pesticides. Quel image donne-t-on à transformer le plateau en circuit automobile ? Même si c'est pour peu de temps.

 

Le passage du rallye dans des espaces naturels protégés, qui sont à la fois des réserves de biodiversité, et les éléments essentiels de l’attractivité de notre région : les parcs naturels  du Vercors et de l’Ardèche. Comment faire comprendre aux citoyens l’importance de ces joyaux naturels, et les convaincre de les découvrir, quand on autorise la tenue d’un événement qui fait la part belle à des voitures de course pétaradantes, et aux pilotes dont le seul intérêt est d’atteindre les vitesses les plus élevées ?

 

Un autre point qui me gène énormément dans ce rallye est le fait qu’il soit financé indirectement par les collectivités territoriales (département, agglomération, ville). En période de restrictions budgétaires drastiques, où on a du mal pour maintenir les subventions aux associations, je trouve particulièrement scandaleux que des centaines de milliers d’euros d’argent public partent en fumée pour un tel événement qui ne profite qu’à une poignée de sportifs professionnels déjà richissimes, évadés fiscaux ( je crois savoir que Sébatien Loeb réside fiscalement en Suisse).

 

On est face au même problème en ce qui concerne la sécurité routière. En valorisant la vitesse, cause première de l’insécurité routière, ce rallye, anti-pédagogique et anachronique, est une apologie de la conduite à risques, alors même que les campagnes de sécurité routière portent sur le ralentissement de la vitesse une des premières causes d'accidentologie. Et de quoi avons nous l'air à Valence avec le 30 à l'heure en ville ?

 

Alors que les priorités devraient être données aux transports collectifs et aux modes de déplacement doux, ce rallye est révélateur de l’impasse politique que constitue la promotion de la voiture individuelle. Ne devrait-on pas plutôt promouvoir des sports et des activités qui ne sont pas polluantes? On pourrait par exemple penser à la tenue de manifestations autour de l’eau, sur le Rhône, ou de la montagne, dans le Vercors par exemple, faire de Valence une ville étape pour des randonnées pédestres, cyclistes, fluviales grâce à la richesse de notre patrimoine naturel.

 

C’est une question d’exemplarité. Les politiques ne sont pas crédibles quand ils demandent d’une main aux citoyens de limiter leur consommation, et autorisent, de l’autre, à des sportifs de les gaspiller au maximum, pour aller le plus vite.

 

Or, même s’il attire les grandes foules qu’annoncent les organisateurs, le rallye sera surtout ravageur pour les écosystèmes et ne créera pas d’emplois (sauf quelques missions temporaires). Il ne sera qu’une éphémère et bien discutable source d’attractivité pour Valence et il ne répondra en rien, bien évidemment, aux défis environnementaux du XXIème siècle.

 

 

C’est la raison pour laquelle je suis opposée à la tenue de ce rallye, qui doit se tenir ni dans notre département, ni ailleurs.

 

NB : En 1973 lors du premier choc pétrolier les courses automobiles avaient été suspendues

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Danielle PERSICO - dans SPORT
commenter cet article
20 juillet 2012 5 20 /07 /juillet /2012 20:45
5791656650_96e7f06867.jpg
Communiqué de presse des élu-e-s EELV du Conseil de Paris le 20 Juillet 2012

"La saison des transferts au sein des clubs de football professionnels français bat son plein. Et le PSG, depuis que le club est sous présidence qatarie, n’en finit pas de battre des records. Le dernier en date : l’arrivée de la star Zlatan Ibrahimovic qui vient de signer un contrat dans
ce club pour

un salaire annuel de près de quatorze millions d’euros. Ainsi, le club parisien a dépensé ces dernières semaines près de cent millions d’euros pour
s’assurer

la venue de quatre nouveaux joueurs. Et pour rappel, le club avait dépensé la saison dernière
une somme à peu
près équivalente. Pour Sylvain Garel, co-président du groupe EELVA au Conseil de Paris : « Il est pour nous
évident que, dans
un tel contexte, la subvention de la Ville de Paris au PSG, déjà sensiblement
diminuée comme le demandaient
depuis longtemps les éluEs écologistes, doit être tout
simplement supprimée. Cela n’a plus de sens et est totalement

indécent dans le contexte de contraintes budgétaires fortes que connaît la Ville de Paris ! ». ***
Repost 0
Danielle PERSICO - dans SPORT
commenter cet article
17 janvier 2012 2 17 /01 /janvier /2012 11:58

Les moteurs vrombissent ce matin  sur le plateau de Lautagne et cela m'afflige.

Hier France3 m'a interrogée sur les raisons de mon opposition au rallye  (et aux courses motorisées en général d'ailleurs).

Je ne sais pas ce qui sera retransmis mais j'avais jeté sur papier les quelques idées forces de cette opposition dont deux essentiellement  :

1) l'exemplarité des collectivités territoriales   ....nos plans climat énergie territoriaux, nos engagements sur l'éco ville exemplaire sont bien écornés

2) l'argent des contribuables qui sert à financer des courses de pilotes  professionnels : en période de restriction budgétaire il est scandaleux  que des dizaine de milliers d'euros d'argent public partent en fumée  pour un évènement qui ne profite qu'à une poignée de sportifs professionnels déjà ricihissimes dont le plus connu Sébatien Loeb est un évadé fiscal puisqu'il réside fiscalement en Suisse. Les retombées économiques pour les hôteliers et restaurateurs peuvent trouver compensation avec un peu d'imagination pour d'autres types de manifestations

Lors du dernier Conseil communautaire nous étions quelques éluEs dont les éluEs EELV à s'opposer à la subvention de 15 000 € versés par l'agglo pour le soutien au rallye.  Le CG 26 a aussi versé 5 000 € et le CG 07 2000€. La ville de Valence a aidé indirectement le rallye je demanderai officiellement à connaitre l'évaluation des dépenses. Depuis la semaine dernière de nombreux services sont sollicités pour l'organisation du rallye et cela a un coût en période de crise économique, de raréfaction des ressources  c'est tout simplement immoral tout cet argent public dépensé.

 

Je mets ci-dessous les éléments de mon intervention. Je termine par une phrase d'Albert Jacquard : "ll est temps de comprendre combien est fou le désir de vouloir aller vite quand on tourne en rond".

 

Lundi 16 Janvier 2012 trame pour entretien FR3

 

Les raisons majeures qui motivent mon opposition au rallye sont

 

L'exemplarité qui doit s'appliquer aux collectivités publiques et aux responsables politiques.

Les politiques ne sont pas crédibles quand ils demandent d’une main aux citoyens de limiter leur consommation, et autorisent, de l’autre, à des sportifs de les gaspiller au maximum, pour aller le plus vite.

Pourquoi une minorité de personnes et une municipalité continueraient-elles à adresser un message irresponsable affichant le gaspillage d'énergie, la vitesse, la pollution ?

 

Les dépenses de l'argent public

 

De l'argent public est injecté dans ce rallye soit directement au niveau du Conseil général, de l'agglomération nous étions quelques élus seulement à voter contre une subvention de l'agglomération à l'organisation du rallye. Soit indirectement la ville de Valence met à disposition des moyens matériels et humains pour l'organisation puis la désinstallation, la sécurité. Plusieurs services sont sur la brèche. En période de restrictions budgétaires drastiques, où il manque 500 € à des associations pour boucler leur budget je trouve particulièrement scandaleux que des dizaines de milliers d'euros soient attribués à un rallye professionnel anachronique d'un autre âge.


Pourquoi d'un autre âge

 

-Le gaspillage d'énergie fossile, la pollution de l'air, la sécurité

 

L'aberration de maintenir des courses motorisées au moment où de tous côtés il est demandé aux individus et collectivités de diminuer leur consommation énergétique.

Nous sommes engagés à diminuer d'un facteur 4 les émissions de gaz à effet de serre d'ici 2050

pour empêcher l'aggravation des dérèglements climatiques. Nous travaillons sur des plans climat énergie territoriaux pour y arriver. Ces GES proviennent surtout de la combustion de carburant et dans les courses motorisées c'est pour le plaisir d'une minorité de personnes qu' est gaspillée du carburant qui pourrait servir à autre chose. Je suis persuadée que lorsque nos petits enfants sauront que leurs ancêtres gaspillaient de l'énergie fossile pour le plaisir de quelques uns ils nous accuseront et ils auront raison. C'est tout à fait révoltant que les collectivités participent à cette mascarade. La diminution des énergies fossiles est inéluctable, il faut s'y préparer progressivement alors pourquoi agir comme si cela n'existait pas ?

Chaque année 18 000 morts prématurées en France dues à la pollution de l'air.

L'asthme a augmenté de 40 % chez les adolescents en moins de 20 ans. Est-ce exemplaire pour une collectivité de valoriser la voiture individuelle mode de déplacement le plus polluant ?

En ce qui concerne la sécurité routière. En valorisant la vitesse, cause première de l’insécurité routière, ce rallye, anti-pédagogique et anachronique, est une apologie de la conduite à risques, alors même que les campagnes de sécurité routière commencent à porter leurs fruits.

 

 

 

 

Les nuisances sur l'environnement

 

De manière très concrète, l’organisation du rallye entraine une série de nuisances pour les riverains, pour les habitants de Valence ou des zones par lesquelles passe le rallye.

 

Sécurité aux abords du collège et de la zone du parc d'assistance

les collégiens et personnels du collège Jean Zay, qui se trouvent être juste à côté du parc d’assistance. Ils se retrouvent pendant une semaine au milieu de voitures extrêmement bruyantes , malodorantes et polluantes, gênant la scolarité des élèves et l'an dernier la liberté des accès pompiers n'était pas assurée.

 

Le plateau de Lautagne, ce plateau est un espace naturel et agricole que nous voulons valoriser . Les jardins familiaux vont s'installer et sans doute du maraichage ou autre activité agricole de proximité et biologique. Le fait d'y faire passer des bolides à grande vitesse dans des routes si étroites, accidentées et sinueuses est à l'opposé de l'identité que l'on veut promouvoir sur ce plateau de Lautagne.

 

Le passage dans des espaces naturels protégés, qui sont à la fois des réserves de biodiversité, et les éléments essentiels de l’attractivité de notre région : les parcs naturels régionaux du Vercors et des Monts d'Ardèche. Comment voulez-vous que l’on fasse comprendre aux citoyens l’importance de la préservation, de la valorisations de ces espaces naturels, quand on autorise la tenue d’un tel évènement qui perturbe l'équilibre naturel.

 

 

 

 

Cela pose donc un problème éthique important .

 

Faut-il continuer à promouvoir un sport qui va contre le sens de l’histoire. Ce rallye est une incitation au gaspillage des ressources naturelles.

 

 

Les campagnes électorales qui arrivent autant présidentielle que législative sont le moment opportun pour organiser un débat de fond sur ce sujet du gaspillage de l'énergie

C'est un gouvernement de droite Pierre Mesmer en 1973 qui a interdit pendant un an toutes les compétitions motorisées au début de la crise du pétrole. C'st bien plus grave maintenant qu'alors !!

 

 

Nous ne sommes pas contre la fête, contre l'animation de la ville. Nous devons inventer avec les habitants des manifestations sportives ou culturelles qui auraient aussi des retombées économiques positives pour la ville mais qui ne seraient pas polluantes qui seraient durables.

Nous avons de nombreux atouts à valoriser en premier lieu le Rhône, la via-Rhôna le tourisme doux...

 

Même s'il attire des foules ce rallye comme toutes les compétitions motorisées terrestres aériennes ou aquatiques est une bien éphémère et discutable source d'attractivité pour Valence, et il ne répond pas aux défis environnementaux du XXI ème siècle.

 

Repost 0
Danielle PERSICO - dans SPORT
commenter cet article
8 janvier 2012 7 08 /01 /janvier /2012 21:51

Valence le 03/01/2012

Danielle Persico

Maire adjointe de Valence, déléguée au cadre de vie

Membre du Conseil d'Administration du collège Jean Zay

 

à

Monsieur le Préfet de la Drôme

 

 

 

Objet : Lettre ouverte relative à la sécurité aux abords du collège Jean Zay

lors du Rallye Monte Carlo

 

 

Monsieur le Préfet,

 

 

N'ayant pas reçu de réponse à mon courrier du 14 Novembre 2011, relatif à la sécurité des élèves du collège Jean Zay lors du Rallye Monte Carlo 2012, je me permets de revenir vers vous publiquement.

 

Je vous avais alors alerté, comme les responsables du collège l'avaient fait avant moi, sur les problèmes liés à l'organisation de ce Rallye – et notamment son parc d'assistance. Sa proximité avec le collège induit de nombreuses nuisances pour l'ensemble de ses usagers – élèves, enseignants et personnels – qui avaient déjà été constatées l'an dernier. Permettez-moi de les énumérer à nouveau :

 

-Obstruction des accès sécurité réservés aux pompiers, obligatoires dans tout collège.

-Gêne importante provoquée par le bruit des moteurs, et de l'animation qui entoure une arrivée de rallye.

-Odeurs nauséabondes liées aux vapeurs d'essence.

-Sans-gêne des différents organisateurs, participants, ou visiteurs du rallye quant à la gestion de leurs besoins quotidiens à proximité du collège.

 

Il me paraît important que vous trouviez une solution pour éviter ces conséquences néfastes.

 

Bien évidemment, la solution la plus simple serait de s'attaquer aux causes. En cette période de crise énergétique et économique, il serait judicieux de ne pas organiser le rallye. Je rappellerais simplement que, face au choc pétrolier de 1973, Pierre Messmer avait fait interdire le sport automobile. Il me semble que la gravité de la crise climatique et énergétique mérite une action politique à la hauteur équivalente. 

 

Dans l'attente de cette décision improbable, il paraît toutefois indispensable que vous fassiez vérifier la conformité de l'organisation du rallye avec la tenue des cours dans les locaux du collège Jean Zay, dans de bonnes conditions, et en conformité avec les règles élémentaires de sécurité et d'hygiène.

Dans l'attente d'une réponse claire de votre part, je vous prie d'agréer, Monsieur Le Préfet, l'expression de mes respectueuses salutations.

 

 

Danielle Persico

 

 

 

Copie à

Monsieur le Ministre de l'Education nationale

Madame Pascale Frantschi, Présidente du Conseil d'Administration du collège Jean Zay,

Monsieur Pierre-Jean Veyret, Conseiller Général de la Drôme, membre du Conseil d'Administration du collège Jean Zay, et Monsieur Alain Maurice, Maire de Valence

Repost 0
Danielle PERSICO - dans SPORT
commenter cet article
28 janvier 2009 3 28 /01 /janvier /2009 22:48

Les Jeux Olympiques d’hiver ont un impact insupportable sur l’environnement

Où qu’ils soient organisés les jeux olympiques d’Hiver nécessitent la construction d’infrastructures lourdes dans des territoires montagnards par définition fragiles et contraints : nombreuses routes d’accès, grands centres hôteliers, imposantes remontées mécaniques, batteries de canons à neige pour faire face au réchauffement climatique, cycle de l'eau perturbé. Cette vision des stations de moyenne et haute montagne comme de grands parcs d’attractions est en contradiction avec le développement d’un « éco-tourisme » plus respectueux de l’environnement et financièrement accessible au plus grand nombre. Ce type de tourisme « doux » est actuellement en plein développement dans les Alpes.

L’organisation des jeux est un véritable gouffre financier

Pour convenir aux critères de sélection du CIO, nos villes devraient s’endetter pour longtemps Qui dit endettement public massif, dit raz de marré de la fiscalité locale, comme c’est déjà le cas à Grenoble (+13% en 2009) et à Nice (+ 15% en 2009). Un seul exemple suffit : le CIO exige de la ville hôte 22 800 chambres en hôtels 3 à 5 étoiles. Selon les offices du tourisme respectifs, Grenoble détient moins de 4 000 chambres, Annecy 4 100, Nice moins de 10 000. Notons par ailleurs qu’une candidature coute au minimum 20 millions d’€. Au vue de l’actuelle crise économique, sociale et écologique, il est indécent et politiquement irresponsable de vouloir défendre un si couteux show télévisuel.

Le milieu de l’olympisme fonctionne de manière opaque et sans aucun contrôle

La France n’a quasiment aucune chance d’être retenue. Cette candidature française est une candidature de complaisance à l’égard des instances internationales olympiques qui ont besoin de l’argent des pays candidats. Le CIO a d’ailleurs toujours refusé de se soumettre à un quelconque contrôle, sous l’égide de l’ONU par exemple. Ces membres sont cooptés et prennent des décisions, comme la dernière en attribuant les JO à Sotchi, sur des critères souvent inavouables… D'ailleurs la création et la forte audiance des comités anti-olympiques dans les villes candidates démontrent la non-adhésion des populations concernées.

Les Verts promeuvent le sport pour tous, et les événements sportifs qui fédèrent les hommes tout autour de la planète. Les JO du 21ème siècle sont encore à inventer : loin des magouilles du CIO, loin du sport spectacle et des risques du dopage, loin des intérêts privés des multinationales sponsors qui n'ont que faire des problématiques environnementales, sociales et démocratiques. Des jeux qui rassemblent les peuples, réunissent les sportifs amateurs et professionnels, valorisent les épreuves handisports, et sont un plaisir pour les participants comme pour les spectateurs, sont possibles. Si le projet a été dévoyé, l'imaginaire olympique reste enthousiasmant. Mais tant que le CIO n’évoluera pas, nous refuserons la logique actuelle des Jeux Olympiques.

''Pour les Verts de Grenoble, Xavier ROBICHON et Thierry CHASTAGNER - Co-présidents''
''Pour les Verts de Nice,''Marie-Luz HERNANDEZ-NICAISE et Mémi GAECHTER, élus municipaux à Nice
Pour les Conseillers Verts Région Rhône-Alpes, Renée POUSSARD, Conseillère Régionale verte (de Haute-Savoie)
Contact presse : Gwendoline DELBOS-CORFIELD : 06 03 94 29 51 Conseillère municipale verte à Grenoble)

Repost 0
Danielle PERSICO - dans SPORT
commenter cet article
19 septembre 2008 5 19 /09 /septembre /2008 15:16
J'avais émis des réserves sur Valence-Plage concernant la mitoyenneté avec les lieux d'accueil petite enfance et l'accès à la piste d'entraînement  pour les élèves du collège de proximité.

Le bilan de ce projet après l'été est bon avec 10 000 entrées en 2 mois.  Pour y être allée soit pour une partie de volley soit pour accompagner Josué (notre petit-fils) j'ai pu constater la fréquentation par des personnes de différents quartiers, de différents âges, et de nombreuses familles de Fontbarlettes et du Plan. Une prédominence de femmes qui se retrouvaient  pour accompagner les enfants.
Des  améliorations  techniques sont à prévoir , venant des remarques de chacunE ainsi qu'une  extension des activités, mais c'est déjà une réussite  au plan social pour la vie des quartiers, et la découverte par les habitantEs de ce magnifique parc Jean Perdrix .

Les services de la ville et les animateurs ont été les artisans de cette réussite.
²
Repost 0
Danielle PERSICO - dans SPORT
commenter cet article
29 juillet 2008 2 29 /07 /juillet /2008 23:22
Jeux de Pékin: les Verts de Paris déploieront des portraits du Dalaï Lama

 

  PARIS, 29 juil 2008 (AFP) - Le groupe Verts au conseil de Paris a annoncé mardi qu'il déploierait au balcon de l'Hôtel de Ville des portraits du Dalaï Lama et du dissident chinois emprisonné Hu Jia durant la tenue des Jeux Olympiques de Pékin.

  "Pour exprimer leur soutien aux victimes du régime chinois, et dénoncer les bassesses de la politique de M. Sarkozy, les Verts déploieront au balcon de leurs locaux à la mairie de Paris des portraits de Hu Jia et du Dalaï-lama", annoncent-ils dans un communiqué.

  "Ils installeront également des drapeaux aux couleurs du Tibet et des +menottes olympiques+ de l'organisation Reporters sans Frontières. Ils y seront maintenus jusqu'à la fin des Jeux Olympiques", précisent-ils.

  Les Verts reprochent à Nicolas Sarkozy de fouler "une nouvelle fois aux pieds ses promesses de campagne d'être le président des Droits de l'Homme, en participant à la cérémonie d'ouverture des Jeux Olympiques".

Repost 0
Danielle PERSICO - dans SPORT
commenter cet article

Pages