Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Danielle PERSICO
  • Le blog de Danielle PERSICO
  • : Informer les habitantEs sur la vie politique et la vie municipale et échanger sur les engagements qui me tiennent à coeur
  • Contact

Recherche

28 avril 2012 6 28 /04 /avril /2012 23:54

Dans un article de Drôme Hebdo du 26 avril 2012, le maire de Valence Alain Maurice indique que l'INSEE  annonce une population de plus de 400.000 habitants sur Valence en 2030 ?

Il y a certainement une erreur, mais plusieurs chiffres circulent et il est difficile de se faire une idée.

 

Les chiffres de prévision de croissance de la population sont fournis par l'INSEE, dans le cadre de ses projections dites "OMPHALE".  Il s'agit de projections réalisées sur la base des tendances démographiques actuelles.

 

Le territoire du Schéma de Cohérence Territoriale (SCOT) compte 306 000 habitants.

Des débats ont fait état d’une perspective d’évolution de la population pouvant atteindre en 2040, 400.000 habitants à l’échelle du SCOT et 100.000 habitants sur la ville de Valence, soit un accroissement de 35.000 habitants par rapport à la situation actuelle.


Le  bassin de vie de Valence regroupe Valence Agglo, La Communauté de communes Rhône Crussol et celle des Deux chênes, la Communauté de communes de la Raye, ainsi que les communes d'Alixan et de Chateauneuf-sur-Isére, soit environ 170.000 habitants.

Dans son hypothèse moyenne, l'INSEE prévoit une croissance de la population de ce bassin de 25.000 habitants en 2040, et de 31.000 habitants en hypothèse haute.

Valence compte aujourd'hui 65.000 habitants. Cela signifie que même si la Ville de Valence absorbait à elle seule toute la croissance de son bassin de vie, la population n'atteindrait pas 100.000 habitants en 2040. 

Il est important que ce débat sur les chiffres ait lieu, car il conditionne les choix à venir.

En particulier en ce qui concerne le Plan local d'Habitat et le Plan local d'Urbanisme.

Notre groupe Verts et Citoyens réinterroge le Maire sur ce point.

 

 

 

 

Repost 0
Danielle PERSICO - dans URBANISME
commenter cet article
10 mars 2011 4 10 /03 /mars /2011 22:14

Pas besoin de grands commentaires, des photos suffisent pour comprendre le désarroi des habitants et riverains  et nous aussi éluEs Verts et Citoyens devant la dégradation de l'entrée de la ville par Les Hauts de  Faventines !!

Est-ce que la contruction est conforme au permis accordé ?  C'est ce que nous allons essayer de savoir,  il y a sûrement une erreur. Personne ne semble au courant de la destination de cet édifice qui dégrade le paysage urbain.

 

 

Photos prises par moi-même mardi 8 Mars du haut de la rue Faventines,

 

 

IMG 0033

IMG_0031.jpg

 

 

 

 

Repost 0
Danielle PERSICO - dans URBANISME
commenter cet article
28 février 2011 1 28 /02 /février /2011 10:05

Avant que les travaux ne démarrent sur le terrain dit de l'évêché une délégation constituée d'éluEs, de membres d'associations étaient allés voir sur place. A notre interrogation sur les dégâts que constitueraient le passage d'engins sur la zone humide,  l'acheteur  avait garanti qu'il laisserait le passage dans sa propriété pour les futurs travaux concernant les deux maisons attenantes à son terrain.

Or il n'en est rien. Une promenade hier m'a fait constaté que contrairement à ce qui avait été dit par le propriétaire et entendu par les associations et des éluEs, je me demande comment l'accès aux engins de travaux pourra se faire puisque rien ne semble organisé pour laisser le passage aux engins de chantier, tout est construit, barricadé.

Nous allons interpeller le propriétaire pour lui demander des explications.

Repost 0
Danielle PERSICO - dans URBANISME
commenter cet article
30 avril 2010 5 30 /04 /avril /2010 02:12

 

Je ne connaissais pas ce concept économique il y a une semaine, qui consiste à aménager un espace de loisirs sportifs attenant à la grande surface. Les surfaces sont immenses entre 10 et 30 ha pour ceux qui existent déjà.

Ce concept existe dans plusieurs villes de France et du monde, mais j'appelle de tous mes voeux qu'il ne vienne pas jusqu'à Valence.

Pourquoi ?

En premier parce que nous savons que chaque année des terres agricoles nourricières disparaissent pour laisser la place au béton et qu 'au milieu du siècle et même avant il manquera des terres pour alimenter les populations.

Nous sommes déjà encerclés par des zones commerciales et notre projet ceinture verte peut vite se transformer en projet ceinture commerciale .

De nombreux jeunes agriculteurs et semenciers seraient ravis de pouvoir acheter ou louer des terres à proximité de la ville pour organiser la culture, la transformation et la vente directe aux habitants ou sur place. La demande de s'alimenter avec des produits locaux de qualité est forte dans tous les quartiers à Valence.

Le souci pour l'aménagement de notre ville dans le futur ce sont l'habitat et le foncier agricole.

Nous ne manquons pas de terrains de sports et lieux de détente avec un magnifique grand parc urbain (Jean Perdrix) qui demanderait à être mieux mis en valeur.


Décathlon parlons- en .

« La marque appartient à l'empire des Mulliez qui constitue le premier acteur familial de l'économie française Fort de ses 360 000 salariés et de ses 66,5 milliards d'euros de chiffre d'affaires,. Il ne s'agit pas d'un groupe à proprement parler mais d'une galaxie d'entreprises ayant en commun d'être contrôlées par les membres de l'association familiale Mulliez (AFM).
Les principales enseignes sont : Auchan, Leroy-Merlin, Décathlon, Boulanger, Kiabi, Pimkie, Flunch, Atac, Norauto, Kiloutou, Cultura, Brice, Jules, Xanaka, Top Office, Picwic, Phildar, etc. La plupart ont leur siège dans le Nord, autour de Roubaix, le berceau des Mulliez.

Nous avons déjà permis l'installation de Leroy-Merlin ... »


Décathlon avait été épinglé lors de la campagne de l'éthique sur l'étiquette: On pouvait lire

« Plus largement, ce type de situation de violation des droits de l'homme au travail montre qu'il est

urgent, pour les entreprises comme Décathlon, de modifier leurs pratiques d'achat de façon à

mieux prendre en compte la qualité sociale dans leurs filières d'approvisionnement.  ».


Décathlon est aux antipodes du modèle économique qu'Europe-Ecologie les Verts veulent développer. Notre dernier tract pour le premier mai rappelle notre programme,

La relocalisation de l'économie, l'économie sociale et solidaire, le partage du travail. L'investissement dans les économies d'énergie, dans les déplacements non polluants

L 'agriculture paysanne de circuits courts, moins polluante, et pourvoyeuse et d'une alimentation de qualité  et créatrice d'emplois et de revenus décents pour les paysans.


Nous disons STOP aux grandes surfaces et nous savons qu'un emploi créé en grande surface c'est cinq emplois détruits ailleurs alors c'est non.


 

Repost 0
Danielle PERSICO - dans URBANISME
commenter cet article

Pages